Bundesliga : Pour Haaland et Dortmund, c’est maintenant

Reuters
Erling Haaland a encore fait beaucoup parler de lui lors du déplacement du Borussia Dortmund à Manchester cette semaine. Mais pas en raison de ses buts. Il y a d’abord eu cette scène, où on le voyait s’extasier en arrivant sur la pelouse de l’Etihad Stadium. Ce qui n’est jamais anodin pour un joueur pisté par City, où a évolué son père, et les meilleurs clubs d’Europe. Le prodige norvégien s’est ensuite retrouvé mêlé à une drôle d’affaire à la fin de la rencontre.

Car Octavian Sovre, l’un des arbitres roumains de la rencontre, l’a poursuivi dans les couloirs de l’enceinte mancunienne pour lui demander de signer un autographe sur ses cartons. Et si cela partait apparemment d’une bonne intention, puisque ces cartons doivent être vendus aux enchères pour venir en aide à des jeunes autistes de Roumanie, l’officiel a été suspendu par sa fédération et tancé pour son comportement par Roberto Rosetti, président des arbitres de l'UEFA.


La C1 s'est éloignée

Sur le terrain, Haaland a donc passé, pour la première fois de la saison, un cinquième match consécutif sans marquer (trois avec la Norvège, deux avec Dortmund), lors de cette défaite face aux hommes de Pep Guardiola en quart de finale aller de la Ligue des champions (2-1). Mais il a été un poison permanent pour la défense adverse, et s’est mué en passeur décisif, avec une remise très inspirée pour Marco Reus sur l’égalisation allemande (84e), avant que Phil Foden, autre prodige de 20 ans, n’offre la victoire à la formation anglaise à la dernière minute.

Un déficit tout sauf insurmontable avant le match retour, mercredi prochain dans la Ruhr. Mais avant cela, il faut entretenir l’espoir d’une qualification en C1. Un objectif qui s’est encore éloigné avec la défaite de samedi dernier face à Francfort (1-2), un concurrent direct qui a conforté sa quatrième place avec désormais sept points d’avance sur le Borussia à sept journées de la fin.

Mais l’Eintracht reçoit Wolfsbourg (3e) samedi après-midi, et pourrait y laisser des plumes. Des Loups que Dortmund, en déplacement à Stuttgart samedi (18h30), va retrouver d’ici la fin de saison, comme le RB Leipzig, autre équipe du podium. Auteur de 21 buts en championnat, et de 10 dans une Ligue des champions dont il est le meilleur buteur, Erling Haaland sait ce qu’il lui reste à faire ces prochaines semaines pour rendre cette fin de saison passionnante…

>