Bundesliga : Kimmich, le roi du milieu

Reuters

Sa géniale inspiration pour faire basculer le Klassiker mardi a fait le tour des réseaux sociaux. Et pour cause, le but inscrit par le milieu de terrain bavarois a certainement fait définitivement pencher la balance en faveur du Bayern Munich dans le course au titre face au Borussia Dortmund. Un coup de projecteur dont le joueur de 25 ans n'a pas l'habitude. Il faut dire que depuis son arrivée au Bayern à l'été 2015, Kimmich, milieu de formation, a été utilisé un peu partout sur le terrain. Une polyvalence qui aurait pu le desservir... Il n'en a rien été.

Le successeur de Lahm

Latéral droit sous la période Pep Guardiola pour palier le repositionnement de Philipp Lahm dans l'entrejeu, Kimmich l'est resté après le départ du coach espagnol et la retraite du capitaine allemand. Un poste qu'il a finalement quitté avec l'arrivée de Benjamin Pavard pour migrer dans l'axe, dans le coeur du jeu, où il a tout de suite pris ses aises puisqu'il a disputé 27 des 28 rencontres du Bayern Munich en championnat cette saison.

Avec Thiago Alcantara, Leon Goretzka, Corentin Tolisso, Javi Martinez ou encore Maxime Cuisance, le Bayern Munich est pourtant bien pourvu au milieu. Ce sont pourtant ses coéquipiers qui doivent lutter pour évoluer dans le 4-2-3-1 d'Hansi Flick aux côtés du natif de Rottweil, petite commune située à 100 km au sud-ouest de Stuttgart. Formé au VfB, Kimmich n'en a jamais porté les couleurs en matchs officiels, filant rapidement à Leipzig pour y faire ses premiers pas chez les professionnels avant d'être récupéré par Stuttgart pour être vendu 8,5 M€ au Bayern.

Avec l'Allemagne aussi, il règne au milieu

Successeur de Lahm à Munich, Kimmich l'a aussi été en sélection nationale où Joachim Löw l'a fait basculer après la Coupe du Monde 2018 du poste de latéral droit vers celui de milieu défensif, là encore. Pas de quoi le gêner puisqu'il est un indéboulonnable de la Mannschaft du haut de ses 48 sélections. D'ailleurs, Kimmich a-t-il une préférence sur son positionnement ?

"J'ai le sentiment qu'au milieu de terrain, vous êtes plus proche des autres joueurs et pouvez avoir plus d'influence sur ce qui se passe. L'arrière droit est un peu plus isolé, analysait en janvier le numéro 32 bavarois. Cela ne signifie pas qu'en tant qu'arrière droit, vous ne pouvez pas être un leader. Après tout, Philipp Lahm était également capitaine. Mais personnellement, il est plus facile pour moi de mettre mes émotions sur le terrain lorsque je fais partie du jeu à tout moment et que je peux influencer mes coéquipiers." Une influence qui catapulte le Bayern tout droit vers un huitième titre de champion consécutif, le cinquième de la carrière déjà bien remplie de Joshua Kimmich.

Le résumé de Borussia Dortmund - Bayern Munich