Humbert trop juste face à Djokovic

Reuters

Il n'y a plus de Français en lice à Wimbledon: après l'élimination de Benoît Paire (28e mondial), Ugo Humbert (66e) a lui aussi calé aux portes des quarts de finale, éliminé logiquement lundi en 8e de finale par le N.1 mondial Novak Djokovic 6-3, 6-2, 6-3.

Les derniers espoirs du tennis tricolore reposaient sur ses jeunes épaules. Mais le Messin de 21 ans, qui affrontait pour la première fois un membre du top 10, n'a pas pu faire grand chose.

Face au N.1 mondial, tenant du titre, l'élève de Cédric Raynaud, qui n'avait jamais dépassé le 2e tour d'un Grand Chelem et qui a découvert le gazon il y a un mois, a bien tenté d'agresser le Serbe. Mais +Djoko+ avait beaucoup de marge, et n'a jamais été vraiment inquiété par le gaucher Français, lui imposant une cadence qu'il n'a pas vraiment l'habitude de subir.

La belle aventure de Humbert s'arrête donc là, sur une défaite logique en deuxième semaine d'un Grand Chelem à l'issue duquel il intègrera le top 50. Il y a plus d'un an, en avril 2018, le Messin pointait encore au-delà de la 300e place.

"J'avais vu des matches d'Ugo à Wimbledon et à Paris. Il a joué de superbes matches face à des grands joueurs. Je me suis adapté tactiquement et il n'était probablement pas à son meilleur aujourd'hui", a estimé le N.1 mondial.

Le Serbe, qui affrontera pour une place en demi-finale le Belge David Goffin, se hisse lui pour la 11e fois de sa carrière en quart de finale du tournoi londonien, et pour la 45e fois en Grand Chelem.