Manchester City a contacté le TAS, anticipant une possible sanction de l'UEFA

REUTERS

Le club champion d'Angleterre de football Manchester City a contacté le Tribunal arbitral du sport, anticipant une possible condamnation par la chambre de jugement de la Commission de contrôle financier de l'UEFA (ICFC) pour des irrégularités financières présumées, rapporte jeudi le quotidien britannique Daily Telegraph.

City pourrait contester le droit de l'UEFA de renvoyer l'affaire devant sa chambre de jugement ainsi que la compétence du tribunal pour examiner ce dossier.

"L'accusation d'irrégularités financières reste totalement fausse, et le renvoi par la chambre d'instruction de l'ICFC ignore un ensemble complet de preuves irréfutables fournies par le club", avait fait savoir City le 16 mai, à l'annonce par l'UEFA du renvoi des conclusions de l'enquête de l'ICFC devant sa chambre de jugement. 

Le journal estime peu probable que la chambre de jugement aille contre le rapport de l'enquêteur en chef de l'ICFC, Yves Leterme. Celui-ci, rendu le mois dernier, ferait mention d'irrégularités financières, et son auteur aurait recommandé que City soit suspendu de la Ligue des champions.

Si tel était le cas, l'équipe de Pep Guardiola pourrait être privée de Ligue des champions potentiellement en 2020/21.

Selon la procédure de l'UEFA, la chambre de jugement de l'ICFC peut classer ce dossier sans suite, disqualifier le club des compétitions européennes, prendre des mesures disciplinaires ou appliquer, rejeter ou amender une décision de l'enquêteur en chef.

Manchester City a s'est déjà vu infliger une amende de 60 millions d'euros en 2014 (dont 20 millions ferme), pour avoir enfreint les règles du fair-play financier (FPF).