Auckland: Görges met fin au rêve d'Andreescu et réalise le doublé

AFP

Après avoir mené 6-2, 5-4, Andreescu s'est progressivement éteinte pour s'incliner finalement 2-6, 7-5, 6-1, après avoir battu dans la semaine deux anciennes N.1 mondiales, Venus Williams et surtout la Danoise Caroline Wozniacki, actuelle N.3 et tenante du titre de l'Open d'Australie.

"Ce qui est vraiment important pour moi est de rester dans le moment présent, c'est ce que j'ai fait toute la semaine, et cela va au-delà de mes espérances", avait lancé la veille la joueuse issue des qualifications.
Elle a d'abord tenu sa promesse, en commençant par marquer quatre jeux de suite pour empocher le premier set 6-2 avec une flopée de retours gagnants.

Cela a ensuite été beaucoup plus difficile, avec une Görges qui s'est peu à peu réglée au service, pour égaliser à une manche partout (7-5), où la Canadienne, qui portait tout le début du match un bandage massif à une cuisse, a semblé peiner de plus en plus physiquement avant de s'écrouler complètement dans l'ultime set.

"A 5-4 dans le deuxième set, c'était difficile pour moi de ne pas penser à la victoire. Mais Julia a dominé à partir de ce moment-là et je la félicite", a réagi Andreescu, qui ne disputait que son 4e tournoi sur le circuit et s'approchera lundi du top 100, ce qui devrait lui permettre d'intégrer directement le tableau final à l'Open d'Australie (14-27 janvier).

"Bianca m'a donné du fil à retordre. Elle joue un tennis tellement différent de la plupart des joueuses. J'ai utilisé mon expérience", lui a répondu l'Allemande âgée de 30 ans.

Görges, avant de s'adjuger ce 7e titre, était passée tout près de la sortie en quarts contre une autre Canadienne, Eugenie Bouchard, qui s'était procurée une balle de match.