Nadal prend la défense de Roland-Garros

AFP

Rafael Nadal a pris lundi la défense des organisateurs de Roland-Garros, qui ont évoqué dernièrement leur projet d'instituer des règles vestimentaires, en réaction à la remarquée combinaison noire portée par Serena Williams lors de la dernière édition du tournoi parisien.

"Je pense que chaque tournoi a le droit de faire ce qu'il considère le mieux", a déclaré Nadal, interrogé à l'issue de sa qualification pour le deuxième tour de l'US Open après l'abandon de son compatriote David Ferrer (6-3, 3-4).
"Quand vous avez un tournoi comme Wimbledon qui fait ce qu'il veut (les joueurs doivent s'y habiller en blanc, ndlr), vous ne pouvez pas dire à un autre tournoi qu'il doit faire autrement, c'est mon opinion", a poursuivi l'Espagnol onze fois vainqueur de Roland-Garros.  
"Pourquoi, si Wimbledon a ses propres règles, Roland-Garros ne pourrait pas en avoir ?", a-t-il insisté.
"Je crois qu'on est parfois allé trop loin", estimait le président de la Fédération française de tennis (FFT) Bernard Giudicelli dans un entretien à Tennis Magazine dévoilé en fin de semaine dernière.
"Cette tenue, par exemple, ne sera plus acceptée", y ajoutait-il à propos de la combinaison ceinturée de fuschia arborée au printemps par l'Américaine aux 23 couronnes en Grand Chelem. "Il faut respecter le jeu et l'endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin."

Avant le lancement de l'US Open, Serena Williams avait joué l'apaisement à ce sujet. "Les tournois du Grand Chelem ont le droit de faire ce qu'ils veulent", avait-elle notamment estimé.