Everton se donne de l'air en battant West Ham

Reuters

Une victoire convaincante pour l'autre club de Liverpool face à West Ham qui n'a décidément pas la régularité nécessaire pour soutenir ses ambitions de se mêler à la course pour les 6 première places.

Toujours 8e avec 12 points, les Londoniens pourraient bien voir le train des places européennes s'éloigner après une prestation peu mordante.

La seule vraie occasion des Londoniens est venue d'une déviation de la tête de Sébastien Haller pour Angelo Ogbona sur corner à la 83e. Mais la reprise déviée du défenseur italien a rebondi sur le menton du gardien international anglais Jordan Pickford pour une parade peu académique mais efficace.

Everton avait pris les choses par le bon bout grâce à un but de son Brésilien Bernard à la 17e minute, et quel but !

Bien lancé par Theo Walcott à la limite du hors-jeu, l'attaquant de poche (1,64m pour 60 kilos) avait tourné sur lui-même, éliminé deux adversaires avant de glisser le ballon sous le ventre du gardien Roberto.

Roberto a effectué plusieurs parades miraculeuses, notamment devant Tom Davies, dès la 8e minutes ou devant Alex Iwobi (77e).

Il a aussi été sauvé par un poteau sur une frappe de Richarlison et par la transversale qui a longtemps tremblé après la reprise magnifique de Walcott (64) qui a rebondi devant la ligne.

Le latéral gauche français Lucas Digne a été particulièrement en vue par la qualité de ses coups de pied arrêtés, mais aussi défensivement en seconde période face à Andriy Yarmolenko, sur le banc au coup d'envoi.

C'est finalement l'Islandais Gylfi Sigurdsson, entré quatre minutes de jeu plus tôt, qui a tué tout suspense d'une belle frappe du gauche de 20 mètres dans la lucarne au tout début du temps additionnel (2-0, 90+1).