NBA: une marée humaine à Toronto pour la parade victorieuse des Raptors

Reuters

Les Raptors, emmenés par leur joueur vedette Kawhi Leonard, ont battu le double tenant du titre Golden State par 114 à 110 lors du sixième match de la finale, devenant la première équipe non-américaine à remporter le titre le plus convoité du basket.
Des centaines de milliers de supporters vêtus de rouge et noir, les couleurs de l'équipe, ont noirci Nathan Square, place emblématique devant la mairie du coeur économique du Canada, où la parade devait s'achever en début d'après-midi.

"Un jour comme aujourd'hui où ma ville a gagné le championnat, c'est absolument incroyable. J'ai pris un jour de congé aujourd'hui. J'ai appelé mon patron pour lui dire que je ne viendrai pas au travail, il m'a dit de ne pas m'inquiéter car il ne viendrait pas non plus", s'exclame Adrian Griffin, 46 ans venu assister à la parade avec sa famille.

En milieu de matinée, les joueurs sont partis du sud-ouest de Toronto et ont entamé leur lente procession pour rejoindre le centre-ville en passant par le boulevard longeant le lac Ontario.

Sur leur passage, les supporteurs crient en agitant pancartes et drapeaux au passage des joueurs, qui saluent la foule en buvant du champagne sur des bus rouge et noir roulant au pas.

Contactée par l'AFP, la police de Toronto n'a pas donné de détails sur le nombre de personnes présentes pour le rassemblement, mais les organisateurs évoquent des chiffres allant jusqu'à 2 millions de personnes, soit plus de 5% de la population canadienne.

Le maire de Toronto, John Tory, a tweeté une lettre proclamant le 17 juin comme journée "We the North" ("nous le Nord", ndlr), du slogan de l'équipe torontoise.

La dernière grande parade triomphale d'une équipe de Toronto remonte à 1993, lorsque les Blues Jays avaient remporté le championnat nord-américain de baseball.