Les Lakers souffrent mais continuent sur leur lancée

Reuters

Les Lakers ont eu chaud   
               
En back-to-back à Memphis, moins de 24 heures après avoir déjà pioché pour s'imposer à Oklahoma City (112-107), les Lakers ont arraché leur 7e victoire de rang (109-108), la 14e de la saison, chez des Grizzlies motivés comme lorsqu'on reçoit le leader. 

Un statut que conservent donc les Lakers, encore portés par un LeBron James à 30 points (6 rbds) et un Anthony Davis à 24 points et décisif avec deux paniers réussis dans les tous derniers instants. En face, le rookie Ja Morant a brillé en vain (26 pts à 10/16).

                  
Philly refroidit le Heat      
            
Miami, sensation du début de saison à l'Est, et son All-Star Jimmy Butler, ancien Sixers, étaient attendus à Philadelphie. Et la franchise de Pennsylvanie a corrigé la floridienne (113-86) pour conforter sa 5e place au classement.

Un quatrième succès consécutif, qui s'est construit sur l'adresse redoutable de l'arrière Josh Richardson (32 pts, 6/7 à longue distance) et sur les larges épaules de son intérieur Joel Embiid, auteur de 23 points et 11 rebonds.

                  
Le MVP        
          
Piqué à vif par son entraîneur Jim Boylen vendredi pour sa performance insatisfaisante lors de la défaite contre Miami, Zach Lavine a répondu de la meilleure façon sur le parquet de Charlotte, en réussissant 49 points à 17/28 au tir, dont 13 paniers à trois points.

Un performance d'autant plus phénoménale que l'arrière a offert sur son dernier panier à longue distance, quasiment au buzzer, la victoire aux Bulls (116-115) qui accusaient pourtant 7 points de retard à 32 secondes du terme.

                  
Fin d'hémorragie aux Spurs   

               
Huit ça suffit pour San Antonio, qui a mis fin à sa série record de défaites d'affilée sous l'ère Gregg Popovich en s'imposant (111-104) à New York.

Menant de 25 points à la pause, les Spurs ont laissé revenir les Knicks dans le match, mais les New Yorkais dans les fins de matches sont encore plus fébriles que les Texans, qui remontent à la 11e place à l'Ouest.

                  
Les Frenchies    
              
En l'absence de Nikola Vucevic, blessé à une cheville, Evan Fournier est l'argument offensif numéro un à Orlando et il a parfaitement assumé ce rôle en marquant 26 points à Indiana. Insuffisant pour empêcher la défaite du Magic (111-106).

Nicolas Batum a lui apporté une modeste contribution (3 pts, 3 passes, 2 rbds) aux Hornets, défaits à domicile par Chicago (116-115)  
Frank Ntilikina a encore été très actif avec les Knicks (9 points, 9 passes, 6 interceptions, 3 rebonds), sans toutefois peser assez dans les débats face à San Antonio.

Rudy Gobert, ménagé pour une cheville légèrement douloureuse, n'a pas joué lors de la victoire d'Utah (128-120) contre New Orleans.