Un Paris à deux visages remporte le choc face à l’OL / Ligue 1 (J24)

Le classique du championnat, mettant aux prises le PSG à l’OL, a tenu ses promesses ce dimanche. Jusqu’à l’heure du jeu on a cru assister à un match à sens unique, mais les spectateurs en ont eu pour l’argent finalement avec une bataille riche en buts et très disputée après que les Gones se soient rebiffés. Au bout du compte, il y a donc bien eu match et c’est autant dû à la résilience des lyonnais qu’au relâchement des Parisiens.
 

L’OL peut avoir des regrets


Le Paris SG aurait-il remporté cette rencontre s’ils n’avaient pas pris autant d’avance quand l’OL était dans le dur et incapable esquisser la moindre réaction ? Il est permis d’en douter. Sans le malencontreux but de Marçal contre son camp, la partie aurait en effet pu être encore plus électrique.

En début de seconde période (47eme), alors que le score était de 2-0 pour les champions de France, le défenseur brésilien de l’OL a envoyé le cuir dans ses propres filets sur une reprise en pleine course. Un but digne d’un attaquant et qui aurait pu totalement plomber le moral des visiteurs. Ces derniers ont finalement trouvé les ressources morales pour se redresser et revenir dans le match. En sept minutes, ils ont scoré à deux reprises (52eme et 59eme), changeant totalement la physionomie de la rencontre.

Martin Terrier a amorcé le réveil lyonnais en mettant à profit un service de Ryan Cherki. L’ancien strasbourgeois a eu un peu de réussite sur ce coup, puisque le cuir est passé sous les bras de Keylor Navas. Sur le deuxième but lyonnais, c’est Moussa Dembélé qui a trouvé la faille, suite à un excellent travail de Karl-Toko Ekambi. Revenu à un but de leurs opposants du jour, les Gones étaient dans un moment fort, et ils auraient même pu égaliser si Dembélé n’avait pas loupé le cadre (63e) sur une autre belle séquence collective.
 

Paris a mieux débuté et bien terminé


Lyon a manqué de revenir à la marque, mais Paris, lui, ne s’est pas raté lorsqu’il a fallu sceller les débats et s’éviter une fin de match stressante. Les Franciliens ont repris leurs deux buts d’avance à la 79eme grâce à une réalisation de…Edinson Cavani. Sa 199e sous le maillot du PSG. Sorti du banc à la place de Mauro Icardi, l’Uruguayen a renoué avec ses habitudes d’antan en trouvant la faille sur une superbe reprise dans la surface. El Matador s’était retrouvé à la conclusion d’une belle action parisienne, initiée par Kylian Mbappé et prolongée Angel Di Maria.

Le duo en question s’était déjà montré décisif en première période. « El Fideo » a lancé les siens sur la voie du succès en plaçant une belle frappe enroulée, après s’être déjoué de deux défenseurs sur le côté (22eme). Quant à l’international français, il a assuré le break d’un joli piqué, au sortir d’une attaque rapide des siens. Sur une passe de Thomas Meunier, légèrement déviée, il a réalisé le geste parfait. En deuxième période, l’ancien Monégasque n’était pas loin de mettre un doublé (70eme), mais la transversale a repoussé sa tentative. Contrairement aux Lyonnais, il n’aura cependant pas à regretter les essais manqués. Même en connaissant trou d’air, Paris a donc su faire le plein de points, étirer sa belle série contre l’OL et reprendre une avance de 12 points sur l’OM (2e) au classement.