Bale écarté par Zidane pour le deuxième match de suite

AFP

L'attaquant gallois Gareth Bale, annoncé en partance du Real Madrid, n'a pas été retenu samedi par l'entraîneur Zinédine Zidane pour affronter la Real Sociedad dimanche en Championnat d'Espagne, une deuxième éviction en deux matches qui alimente les rumeurs de départ au mercato d'été.

Comme face à Villarreal une semaine plus tôt (3-2), la star britannique n'a même pas été convoquée dans la liste de 19 joueurs choisis par Zidane, alors même qu'il a souvent brillé au stade Anoeta de Saint-Sébastien (6 buts en 5 matches).

En revanche, le défenseur français Raphaël Varane est laissé au repos et l'attaquant français Karim Benzema fait son retour dans le groupe après une blessure à une cuisse.

Cette non-convocation de Bale intervient quelques jours après des propos de Jonathan Barnett, l'agent de Bale, critiquant les choix du technicien français: "Je ne suis pas sûr que Zidane souhaite qu'il reste mais aujourd'hui Gareth veut rester" au Real, déclarait le représentant sur la chaîne Sky Sports.

Recruté en 2013 en provenance de Tottenham pour environ 100 millions d'euros, Bale (29 ans) dispose d'un contrat s'achevant en 2022.

Interrogé sur les propos de Barnett samedi en conférence de presse, Zidane a refusé d'entrer dans la polémique. "Je ne veux pas répondre. Je suis l'entraîneur du Real Madrid, lui (Barnett) fait son travail, rien de plus. Je dois penser au match de demain (dimanche)", a dit le technicien français.

"ZZ" a aussi refusé de confirmer les informations de presse selon lesquelles il aurait eu un entretien avec Bale pour lui signifier qu'il ne comptait pas sur lui l'an prochain.

"Je n'ai rien à dire là-dessus, les conversations privées sont privées et doivent rester à l'intérieur du vestiaire", a-t-il coupé.

Passé au travers lors de la piteuse défaite 1-0 fin avril contre le Rayo Vallecano, Bale a ensuite été écarté du groupe retenu pour la réception de Villarreal.

Les médias espagnols supposaient alors que cette décision entrait dans la logique de rotation d'effectif de Zidane, revenu en sauveur début mars sur le banc du Real pour reconstruire un effectif en fin de cycle.

Mais cette deuxième non-convocation d'affilée a des airs de sanction durable envers le Gallois, qui risque peut-être d'avoir joué face au Rayo le dernier de ses 231 matches au Real.

La "Maison blanche", troisième de Liga, achève sa saison le 18 mai avec la réception du Betis Séville au stade Bernabeu.