Manchester City passe sans trembler, Arsenal plus poussif

Reuters

Manchester City s'est qualifié sans trembler samedi pour les huitièmes de finale de la Coupe d'Angleterre, en éliminant la lanterne rouge Aston Villa (4-0), tandis qu'Arsenal a peiné pour battre Burnley (2-1), un club de Championship (D2).

Les 2e et 3e de Premier League restent donc encore en course et font même coup double en passant sans casse tout en ayant réussi à préserver certains cadres (Agüero, Silva, Touré côté mancunien, Cech, Özil côté londonien) qui seront indispensables pour les batailles à venir.

Habituel remplaçant d'Agüero à City, Iheanacho a justifié la confiance placée en lui et éteint le suspens face à la formation de Rémi Garde en moins d'une demi-heure (4, 24) avant de s'offrir ensuite un triplé à la 74e minute. La doublure nigériane commence même à se faire un nom après avoir inscrit huit buts cette saison, dont six lors de ses huit dernières sorties.

Qualifiée mercredi en finale de Coupe de la Ligue, l'équipe de Manuel Pellegrini enchaîne un sixième match sans défaite et referme de belle manière sa semaine malgré la grave blessure de De Bruyne en milieu de semaine.

Les "Gunners" ont eux profité de leur match pour continuer de relancer certains joueurs et surtout repartir de l'avant après la claque infligée dimanche à l'Emirates par Chelsea au 3e de l'élite.

Absent depuis deux mois, Coquelin a rejoué, formant même une paire inattendue au milieu avec Elneni, pour les débuts de l'Egyptien à Londres.
Le double tenant du titre, toujours en course pour une troisième "Cup" consécutive, un exploit inédit depuis Blackburn en 1886, peut se féliciter d'avoir été bien plus réaliste que Burnley. Après l'ouverture du score rapide de Chambers (19), la formation d'Arsène Wenger, qui n'a pas toujours semblé bien rassurée, a repris l'avantage au retour des vestiaires par Sanchez (53).
Entre temps, Vokes avait réussi à égaliser (30). Les "Clarets" peuvent toutefois regretter leurs occasions manquées au début de chaque période.                 

Stoke éliminé                
                  
Après les qualifications de Manchester United vendredi contre Derby County (3-1) et de Tottenham en début d'après-midi contre Colchester (4-1), et en attendant MK Dons-Chelsea dimanche, les cadors de Premier League tiennent donc pour l'instant leur rang.

A la notable exception de Liverpool, qui n'a pas réussi à se qualifier à Anfield contre West Ham (0-0). Les "Reds", avec dix nouveaux joueurs après l'éprouvante séance de tirs au but pour atteindre mardi la finale de la Coupe de la Ligue, devront donc aller batailler chez les "Hammers". Pour Jürgen Klopp, c'est sûrement le pire scenario.

Chez les sang-grades de l'élite, c'est peu ou prou la même chose puisque la seule vraie contre-performance est celle de West Bromwich Albion, tenu en échec (2-2) par Peterborough, pensionnaire de 3e division. Malgré un doublé de Berahino, les "Baggies" devront donc eux aussi rejouer.

Stoke, fragilisé par ses 120 minutes à Liverpool mardi, s'est lui logiquement incliné 1-0 à Crystal Palace, dans l'un des trois duels 100% Premier League. Les "Potters" rejoignent Aston Villa parmi les éliminés de Premier League.

Des deux "Petits Poucets" de 4e division engagés samedi, Portsmouth est celui qui est passé le plus près de l'exploit puisqu'ils ont mené jusqu'à la 71e minute contre Bournemouth (2-1).

L'autre club de D4, Oxford, n'a lui jamais existé contre Blackburn (3-0), pensionnaire de D2 .

L'exploit du jour a donc été réalisé par le club de 3e division Shrewsbury, qui élimine (3-2) celui de D2, Sheffield Wednesday, au bout du temps additionnel.