La Copa Libertadores sans les clubs mexicains

Reuters

La Copa Libertadores, principale compétition de clubs en Amérique latine, devra se passer des formations mexicaines pour son édition 2017, a annoncé vendredi le président de la Ligue mexicaine, Enrique Bonilla.

Compte tenu du calendrier de la compétition, organisée par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), les trois clubs mexicains qualifiés pourraient "jouer jusqu'à 14 rencontres en deux mois", a précisé M. Bonilla.

"Or, aucun club ne peut soutenir un tel rythme", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il s'en remettait "aux bons offices" du président de la Conmebol, Alejandro Dominguez, pour que cette absence ne soit que "temporaire". 

La Copa Libertadores se déroulera de février à novembre et la finale se jouera désormais sur un match, comme en Europe, écartant la modalité des matches aller-retour.

En 2015, le club mexicain des Tigres de Monterrey, où évolue l'international français André-Pierre Gignac, avait été finaliste de la compétition.