Coupe de la Ligue: le Paris SG, à toute vitesse vers les quarts

Reuters

 

Non loin du célèbre circuit des 24 Heures, le PSG s'est mis en mode Formule 1 pour foncer vers les quarts.

Grâce à sa première période canon, l'équipe de Thomas Tuchel a passé une soirée tranquille qui lui a permis d'économiser son carburant, au mitan d'un calendrier marathon qui va s'accélérer après les Fêtes.

L'entraîneur allemand avait déjà choisi de mettre au repos Neymar, Keylor Navas, Thiago Silva et Juan Bernat. Il a aussi laissé sur le banc Mauro Icardi (pendant 67 minutes) et Thomas Meunier, autant de titulaires amenés à jouer quand il y aura plus de dénivelé.

La route vers le gain des deux coupes nationales, abandonnées la saison passée, demeure encore longue, mais aussi lointain est le souvenir de la défaite surprise contre Guingamp (2-1) en quart de la Coupe de la Ligue en janvier dernier.

Sur la pelouse du dernier représentant de Ligue 2, dans un stade à guichets fermés prêt à s'enflammer, le PSG a accompli son travail avec sérieux, dans un 4-4-2 qui semble être devenu le nouveau schéma de prédilection de Tuchel.

Mbappé, série record

Même avec Pablo Sarabia à la place de Neymar sur un côté, et Eric Maxim Choupo-Moting au poste d'Icardi, par rapport au onze type, les Rouge et Bleu ont réussi à garder du rythme, bien aidés, il est vrai, par la pire défense de L2.

Ce sont ces deux habituels remplaçants qui ont fait la différence, prouvant que le banc s'était bien étoffé l'été passé: l'ailier espagnol a débloqué le score sur un centre d'Angel di Maria (21e) puis l'attaquant germano-camerounais a doublé la mise à la conclusion d'un coup-franc rapidement joué (41e).

Mbappé, lancé en profondeur par une magnifique ouverture de Marco Verratti (42e), et Di Maria, grâce à une boulette du gardien manceau Pierre Patron (48e), n'ont également pas quitté la Sarthe les mains vides.

"Kyky" a enchaîné un 6e match consécutif avec au moins un but, soit sa meilleure série en club, selon le statisticien Opta. L'Argentin a lui mis fin à une petite disette de presque un mois.

Harrison Manzala a réduit le score (54e) d'une belle frappe, qui n'a cependant pas sonné comme la fin de la promenade des Parisiens.

Le retour en jeu du milieu espagnol Ander Herrera (78e), qui n'avait plus joué depuis le 27 octobre en raison d'une blessure, constitue une dernière bonne nouvelle pour le PSG, décidément verni à l'approche de Noël.