Horn à Pacquiao: une "revanche" oui, une révision non

AFP

L'Australien Jeff Horn a déclaré jeudi être tout à fait prêt à accorder une "revanche" à Manny Pacquiao à qui il a ravi la ceinture WBO des welters, mais a fustigé l'idée de révision du résultat du combat du 2 juillet.

"Je suis prêt à accorder une revanche. S'il veut revenir et le refaire, nous le referons. C'est à lui de voir, il a le choix", a déclaré Horn à la chaîne de télévision australienne Channel Nine.

Il ne voit cependant aucun fondement à la demande, officiellement formulée par son adversaire philippin trois jours après le combat, de réexaminer la décision des juges.

"En fait, je ne crois pas que Pacquiao ait dit ça lui-même. Peut-être que c'est son équipe autour de lui. Mais Pacquiao a semblé très humble dans sa défaite et a estimé la décision correcte", a affirmé l'Australien de 29 ans à la TV.

A la surprise générale, Horn qui n'affichait jusque-là qu'un bilan de 16 victoires et 1 nul en 17 combats, a détrôné aux points (117-111 et 115-113 deux fois) la star philippine aux 67 combats (7 défaites) au terme des douze reprises dimanche dernier.

Mercredi, Pacquiao a soutenu une demande en révision de la décision du combat contre Horn émanant de la Commission de régulation du sport philippin, estimant le résultat "injuste".

"J'ai accepté la décision mais en tant que responsable politique, et en tant que combattant, j'ai l'obligation morale de défendre l'esprit sportif, la vérité et l'équité au regard du public", a déclaré Pacquiao qui, à 38 ans, est sénateur au parlement philippin depuis 2010.