Delaveau plus vite que Delestre pour un doublé français

Reuters

Patrice Delaveau a remporté au chrono du barrage le Grand Prix du Longines Masters de saut d'obstacles de Paris, devant un autre Français, Simon Delestre, dimanche à Villepinte.

En selle sur Lacrimoso 3 HDC, Delaveau a bouclé le tour en 36 sec 08, presque deux secondes plus vite que Delestre sur Hermès Ryan (37.94). 

L'Irlandais Billy Twomey a complété le podium avec la vétérane Tinka's Serenade (38.00), 18 ans. 
Seize couples, dont cinq tricolores, avaient réalisé un premier parcours sans faute. Sept ont signé le double sans faute.

En barrage, c'est la qualité de pilotage autant que l'aptitude à la vitesse du cheval qui comptent. A ce jeu, Delaveau, triple médaillé aux Jeux équestres mondiaux (JEM) en 2014, est un maître.

Le Normand, qui partait en dernier au barrage, a pu étudier les trajectoires de ses adversaires, pendant que son hongre, holsteiner de 11 ans, allait respirer l'air frais pour se remettre de ses efforts encore chauds du premier parcours, parti 43e sur 45 cavaliers.

"J'ai eu un peu de chance, Lacrimoso a touché des obstacles, preuve qu'il n'avait pas complètement récupéré", a souligné le lauréat. 

Remercié il y a quelques semaines par la fédération brésilienne, à court d'argent, Jean-Maurice Bonneau a inauguré de la plus belle des manières ses nouvelles fonctions de conseiller au Haras des Coudrettes, qui emploie et équipe Delaveau et Kevin Staut, autre pilier de l'équipe de France.

Ryan des Hayettes, selle français de 10 ans, a eu également peu de temps pour récupérer. Médaillé de bronze aux Championnats d'Europe en août dernier à Aix-la-Chapelle (Allemagne), le couple qu'il forme avec le Lorrain Delestre avait remporté il y a un mois l'épreuve de Coupe du monde (indoor) de Vérone.
Le Grand Prix du concours international de Villepinte a enregistré un troisième succès bleu-blanc-rouge lors des cinq dernières éditions.

Une histoire de gris

Staut avait gagné en 2013 avec la grise Silvana HDC, alors que Pénélope Leprévost, huitième ex aequo ce dimanche avec la jument Flora de Mariposa, s'était imposée en 2011 sur son étalon des Haras nationaux, Mylord Carthago, autre gris.

Chiche, pourquoi pas le tour de mon cheval dont la robe est de la même couleur, a pensé Roger-Yves Bost, en abordant le barrage sur Pégase du Murier.

Las, les contre-temps ne l'ont pas épargné. L'étalon a dû être referré d'un intérieur sur la piste d'échauffement. Et il a perdu en piste un fer de l'autre antérieur.

Chouchou du public pour son équitation non conventionnelle, le cavalier de Barbizon (Seine-et-Marne) a été rapide comme à son habitude, mais une barre tombée l'a relégué à la 10e place.