WTA : Retour imminent pour Osaka ?

Naomi Osaka (23 ans) bientôt de retour ? Après son élimination dès le troisième tour de l'US Open, en août dernier, la Japonaise, qui défendait alors son titre obtenu à New York lors de la précédente édition, avait laissé entendre qu'elle souhaitait faire de nouveau un break. Et ce "pendant un certain temps". Finalement, la pause que désirait l'ancienne numéro 1 mondiale lors de cette saison qui l'avait déjà vue se retirer après son premier match à Roland-Garros alors qu'elle avait annoncé qu'elle ne donnerait aucune conférence de presse pendant le tournoi (c'est néanmoins via cet exercice qu'elle avait fait part de son mal-être, craquant même en sanglots) puis renoncer à disputer Wimbledon dans la foulée pourrait s'avérer beaucoup moins longue que prévu. Dans le cadre de l'émission "The Shop" sur la chaîne américaine HBO, dont elle était l'invitée lundi soir, Osaka, éanmoins officiellement forfait pour Indian Wells (4 octobre au 17 octobre) a confié qu'elle ferait "probablement bientôt" son retour sur les courts. "Je sais que je vais rejouer", a assuré celle qui avait révélé en marge du rendez-vous parisien du Grand Chelem, en juin dernier, qu'elle souffrait de dépression ("j'ai fait plusieurs épisodes dépressifs") et vivait de plus en plus mal de voir sa santé mentale menacée par la pression en premier lieu médiatique qui pèse sur ses épaules depuis le début de sa carrière.

Osaka préfère que ses matchs durent pour... ne pas avoir à se présenter trop vite devant la presse !


Beaucoup de raisons qui laissaient penser que la double lauréate de l'US Open et de l'Open d'Australie, qui s'était déjà octroyé une pause après Roland-Garros, pourrait se retirer de longues semaines. A l'arrivée, elle serait déjà en manque de compétition et pourrait retrouver les courts imminemment. ""J'ai de nouveau cette envie. Ce ne serait pas vraiment important de gagner ou de perdre, je veux juste avoir le plaisir d'être de retour sur le court", a avoué l'ancienne patronne du circuit sur le plateau de "The Show" lundi. Sans dévoiler si elle envisageait de disputer l'Open d'Australie, en janvier prochain, la 7eme mondiale a indiqué par ailleurs que les exercices médiatiques l'effrayaient toujours autant. Au point de préférer voir ses matchs durer que de les expédier et de devoir venir répondre aux questions des journalistes peu de temps après son entrée sur le court. ""J'adorais la compétition, et simplement être compétitive. Si je devais jouer un long match, plus il durait, mieux c'était pour moi (...) J'ai commencé à ressentir récemment que plus c'était long, plus je devenais stressée, mais je devais simplement faire une pause pour aller au fond de moi-même." Une pause qui devrait prendre fin très vite. Et, surtout, bien plus rapidement que la joueuse ne semblait l'avoir imaginé initialement.

>