WTA : Peng Shuai est réapparue en public

« Où est Peng Shuai ? » demande le hashtag qui a fleuri sur les réseaux sociaux ces derniers jours en signe de mobilisation pour avoir des nouvelles de la tenniswoman de 35 ans disparue des radars depuis qu’elle a accusé de viol un haut dirigeant chinois le 2 novembre. Une réponse a enfin été apportée ce dimanche : Peng Shuai est à Pékin et elle a fait une apparition publique lors d’un tournoi avec des enfants. L’ancienne n°1 mondiale en double est apparue souriante, vêtue d’un survêtement bleu et blanc, et a signé des autographes. Evidemment, impossible de savoir si la joueuse a été obligée ou non à participer à cet événement. Samedi, un journaliste du Global Times, affilié à l’Etat chinois, avait publié une vidéo dans laquelle on voyait Peng Shuai au restaurant avec son coach et des amis, et la veille, ce sont des photos qui avaient été publiées, sur lesquelles on la voyait jouer avec un chat, entourée de peluches.

 


 

"Notre relation avec la Chine est à un carrefour"

Mise en scène ou vérité ? La WTA continue en tout cas toujours à douter. « Ces éléments sont toujours insuffisants » a fait savoir un porte-parole dimanche auprès de Reuters. Samedi, le président de la WTA Steve Simon avait affirmé : « Bien qu’il soit positif de la voir, la lumière n’est pas apportée sur le fait de savoir si elle est libre, capable de prendre ses propres décisions sans coercition ou influence extérieure. Notre relation avec la Chine est à un carrefour ». Avant la pandémie de coronavirus, pas moins de neuf tournois WTA, dont les très richement dotés tournois de Wuhan et Pékin, ainsi que le Masters de Shenzhen, se déroulaient en Chine. Les instances du tennis féminin mondial sont-elles prêtes à se brouiller avec le pays, quitte à renoncer à beaucoup d’argent ? Il semblerait que ce soit le cas.

 


>