Wimbledon / Rublev : « C'est totalement discriminatoire »

panoramic


Une décision qui n'a décidément pas fini de faire parler, dans le petit monde du tennis. Ce mercredi, les organisateurs de Wimbledon ont décidé d'interdire les joueurs russes et biélorusses de participer à l'édition 2022 du prestigieux Grand Chelem, suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Depuis, les soutiens pour les joueurs pénalisés ont afflué, comme, par exemple, le Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial. Même l'ATP et la WTA ont réagi. De son côté, le Russe Andrey Rublev, 8eme joueur mondial et actuellement engagé du côté de Belgrade, a également réagi, pas plus tard que ce jeudi.

"Je suis sous pression, il n'y a pas de bonne réponse"


En conférence de presse, l'actuel 8eme joueur mondial a ainsi notamment déclaré : "Je suis sous pression, il n’y a pas de bonne réponse. Quoi que je dise, ce sera faux. Ce que je dirai viendra du cœur. Tout d’abord, je suis apolitique, je ne lis pas les nouvelles de ce monde, je travaille dur pour jouer au tennis. Hier (ndlr : mercredi), nous avons eu une conversation avec Wimbledon et plusieurs joueurs pour essayer de trouver une solution. Les raisons qu'ils nous ont données n'avaient, comment dire, aucun sens, elles n'étaient pas logiques. Ce qui se passe actuellement est totalement discriminatoire à notre encontre. Cela ne va rien changer. Donner les dotations du tournoi à l'aide humanitaire, aux familles qui souffrent, aux enfants qui souffrent, ça, c'est quelque chose qui aurait un peu d'impact. Dans ce cas, le tennis serait le seul sport à donner un tel montant, et ce serait grâce à Wimbledon, qui en tirerait toute la gloire. Je suis Russe, je suis né en Russie, j’y ai vécu toute ma vie, je veux juste montrer que nous sommes un bon peuple. Ils ne peuvent pas nous mettre dans le même panier."

>