Wimbledon : Qui pour stopper le Big Three Djokovic-Federer-Nadal ?

Reuters

Novak Djokovic (1) / David Goffin (21)

La première affiche de la journée opposera le numéro 1 mondial au Belge David Goffin. Un premier vrai test pour Djoko. Hormis un premier tour qui avait tout du piège face au vétéran Philipp Kohlschreiber (35 ans), le Serbe a eu un parcours relativement aisé pour atteindre les quarts de finale. Face à Goffin, "Nole" va même se mesurer à sa première tête de série dans ce Wimbledon 2019. Impérial face à Ugo Humbert lundi, Novak Djokovic sera évidemment favori face à un adversaire qu’il a battu cinq fois en six confrontations.

Mais attention tout de même : le dernier affrontement entre les deux hommes a tourné à l’avantage du Liégeois. C’était sur la terre battue de Monte Carlo en 2017. Depuis, leurs routes ne se sont plus croisées et ce sera la première fois aujourd’hui que Djokovic et Goffin s’affronteront sur gazon. Pour le Belge, son tournoi est déjà réussi. Vainqueur d’un beau duel face à Fernando Verdasco en huitièmes de finale, Goffin, récent finaliste à Halle, a tout du poil à gratter pour Djokovic. De là à le faire vaciller ? Peut-être pas.

Djokovic a croqué Humbert : 


Guido Pella (26) / Roberto Bautista-Agut (23)

Sur le court numéro 1, l’atmosphère sera très latine entre l’Argentin de 29 ans et l’Espagnol de 31 ans. Sur le papier, il s’agit de la partie la plus indécise de la journée. Cette affiche en quarts de finale est assez inattendue puisque Pella n’avait jamais dépassé le troisième tour à Londres. Quant à Bautista-Agut, son CV sur gazon reste un peu plus éloquent, même s’il y reste moins à l’aise que sur terre-battue, avec deux huitièmes de finale en Angleterre, en 2017 et 2015.

Par deux fois, l’Ibère avait chuté contre bien plus fort et face à des spécialistes de la surface (Roger Federer et Marin Cilic). Cette fois, le tombeur de Benoit Paire au tour précédent a une belle carte à jouer contre Pella. Mais gare au gaucher de Buenos Aires, auteur de l’exploit du « Manic Monday » en cinq sets face à Milos Raonic.

Sam Querrey / Rafael Nadal (2)

Nouvelle opération destruction en vue pour Rafael Nadal ? Depuis le début de la quinzaine, le taureau de Manacor est impitoyable avec la concurrence. Malgré un tableau plutôt relevé, l’Espagnol a broyé chacun de ses adversaires, abandonnant seulement un set en route face à Nick Kyrgios. Du Big Three, il est celui qui a pour le moment laissé la meilleure impression au All England Club. Face au numéro deux mondial se dresse un sacré test mercredi : Sam Querrey.

Très gros serveur, l’Américain est typiquement le genre de joueur à même de gêner Nadal. Pour la troisième fois de sa carrière, Querrey est en quarts de finale à Londres et son parcours a lui été presque parfait avec l’élimination dès le premier tour de Dominic Thiem. Le natif de San Francisco est-il en mesure de sortir une nouvelle tête de série cette après-midi ? Ce serait la sensation du tournoi.

Le bulldozer Nadal en action : 


Kei Nishikori (8) / Roger Federer (2)

Il faut croire qu’avec le temps, Kei Nishikori appréhende de mieux en mieux le jeu sur gazon. Pour la deuxième année de rang, le Japonais est au rendez-vous des quarts de finale à Wimbledon. L’an dernier, c’est Novak Djokovic, futur vainqueur, qui l’avait empêché de rejoindre le dernier carré. Cette année, c’est le Maître des lieux, Roger Federer, qui se dresse sur sa route. Same old story

Et on imagine très mal le Suisse tomber contre le Nippon de 29 ans. Comme souvent en Grand Chelem, l’Helvète semble monter en puissance au fur et à mesure des matchs, et sa démonstration contre l'Italien Matteo Berrettini lundi a marqué les esprits. Aérien et très en jambes, l’octuple vainqueur du tournoi londonien part logiquement avec les faveurs des bookmakers contre un adversaire qu’il a battu sept fois sur dix en carrière. Leur seule confrontation sur herbe, en 2014 en demi-finales à Halle, avait là aussi souri à Federer. Nishikori est face à une montagne. Et elle ne sera franchement pas simple à gravir.

Wimbledon

 


>