Wimbledon : Medvedev, Zverev, Federer... Les grands absents de l'édition 2022

Imago / Panoramic

Messieurs

Daniil Medvedev : le N.1 mondial a été refusé par le tournoi en raison de sa nationalité russe, la Fédération anglaise ayant décidé de suivre une directive du gouvernement britannique en représailles à la guerre en Ukraine. A 26 ans, il n'a jamais dépassé les 8es de finale à Wimbledon.

Alexander Zverev : le N.2 mondial allemand n'est pas remis de la sévère blessure à la cheville droite dont il a été victime en demi-finales à Roland-Garros. A 25 ans, il n'a jamais dépassé les 8es de finale à Wimbledon.

Andrey Rublev : le N.8 mondial manquera le tournoi pour les mêmes raisons que son compatriote Medvedev. A 24 ans, il n'a jamais dépassé les 8es de finale à Wimbledon.

Roger Federer : retombé au 96e rang mondial, le Suisse qui a remporté 8 fois le titre sur le gazon londonien n'est pas encore prêt physiquement. Alors qu'il fêtera ses 41 ans en août, il a subi l'été dernier une troisième opération du genou droit en un an et demi et n'a pas encore rejoué depuis son élimination en quarts de finale sur le Centre Court l'an dernier.

Gaël Monfils : le Français qui aura 36 ans le 1er septembre se remet d'une blessure au talon à cause de laquelle il a déjà manqué Roland-Garros. Encore à court d'entraînement, il a déclaré forfait quatre jours avant le début du tournoi expliquant vouloir être prêt pour les tournois estivaux sur dur. 

Dames

La Bélarusse Aryna Sabalenka (6e mondiale et demi-finaliste l'an dernier), sa compatriote Victoria Azarenka (20e et double demi-finaliste du tournoi londonien) et la Russe Daria Kasatkina (13e, quart de finaliste en 2018) manqueront à l'appel en raison de leur nationalité.

Elina Svitolina : l'Ukrainienne (38e), demi-finaliste en 2019, a mis sa carrière entre parenthèses en raisons de difficultés psychologiques liées à la guerre dans son pays et de sa grossesse.

Naomi Osaka : 42e mais ex-N.1 mondiale, a annoncé mi-juin son forfait en raison d'une blessure persistante au talon d'Achille. Quelques jours avant, elle avait laissé entendre qu'elle hésitait à s'aligner à Wimbledon faute de points distribués par la WTA en raison de l'exclusion des joueuses russes et bélarusses du tournoi. Quadruple vainqueur en Grand Chelem, la Japonaise n'a jamais atteint les 8es de finale sur le gazon londonien.

Eugénie Bouchard : actuellement sans classement, la Canadienne de 28 ans, ex-N.5 mondiale et finaliste en 2014, espérait revenir à Wimbledon cet été en faisant jouer son classement protégé car elle a été éloignée du circuit pour une blessure à l'épaule depuis mars 2021. Mais la décision de la WTA, comme celle de l'ATP pour les hommes, de ne pas attribuer de points en raison de l'exclusion des joueurs russes et bélarusses, a poussé Bouchard à renoncer. "Même si j'aime Wimbledon et que de ne pas y participer me rend triste, utiliser une entrée protégée dans un tournoi sans points de classement n'a aucun sens", a-t-elle expliqué en rappelant que les joueurs disposaient d'un "nombre limité d'entrées au classement protégé".


>