Wimbledon (H) : Djokovic lâche un set pour commencer

panoramic

 


On ne l'avait plus vu sur un court en compétition depuis le 31 mai et sa défaite contre Rafael Nadal en quarts de finale de Roland-Garros. Novak Djokovic a fait son grand retour ce lundi sous le toit du Center Court de Wimbledon, où il vise un 21eme succès en Grand Chelem, pour ce qui pourrait être son dernier Majeur de la saison puisque l'US Open n'est à ce jour par ouvert aux non-vaccinés contre le covid. Opposé au 81eme mondial, le Sud-Coréen Soonwoo Kwon, qu'il avait battu l'an passé sur la terre battue de Belgrade, le Serbe n'a pas livré le meilleur match de sa carrière, mais il a assuré l'essentiel en s'imposant en quatre sets et 2h28 de jeu : 6-3, 3-6, 6-3, 6-4. Il signe ainsi sa 80eme victoire sur le gazon londonien, où il a déjà triomphé six fois.

 

 

Les jeux défilent en fin de match


Mené 3-1 au début de la première manche, le tenant du titre s'est réveillé et a enchaîné cinq jeux pour empocher le set. Mais dans le deuxième, il a suffi d'un jeu de service raté du Serbe, à 1-2, pour permettre au Sud-Coréen de breaker blanc. Djokovic a manqué trois balles de débreak dans la foulée et a donc laissé son adversaire égaliser à une manche partout. L'inquiétude était alors un peu de mise chez les supporters de l'homme aux 20 Grands Chelem, qui a dû sauver une balle de break à 2-2 dans le troisième set. Mais à partir de ce moment-là, cela s'est mieux passé pour lui. Après avoir sauvé cette balle de 3-2, il a remporté son jeu de service et a breaké à 4-3 pour mener quelques minutes plus tard deux sets à un. Et dans le quatrième, Djokovic a manqué une balle de break dans le premier jeu et Kwon trois balles de break dans le deuxième, et c'est finalement à 2-2, sur un jeu blanc, que le tenant du titre a breaké. Les jeux ont ensuite défilé des deux côtés et Djokovic l'a finalement emporté 6-4. Voilà donc une bonne chose de faite pour celui qui sera n°7 mondial après le tournoi, quoi qu'il arrive. Au tour suivant, il affrontera l'Australien Kokkinakis ou le Polonais Majchrzak.

 


>