Wimbledon (F) : Osaka pas sûre d'y aller

panoramic

A quoi va ressembler cette édition 2022 de Wimbledon ? Elle sera bien différente des autres années... Le Grand Chelem londonien a décidé d'interdire les joueurs et joueuses russes et biélorusses d'y participer suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, et en "représailles" envers le tournoi, l'ATP et la WTA ont décidé qu'aucun point ne serait attribué pendant Wimbledon puisque tous les joueurs ne peuvent pas y participer librement. Une décision qui a une autre conséquence, car certains vont peut-être avoir envie de zapper le Grand Chelem sur gazon, puisqu'aucun point ne sera octroyé. C'est en tout cas ce qu'est prête à faire Naomi Osaka, comme elle l'a expliqué ce lundi en conférence de presse après son élimination au premier tour de Roland-Garros par Amanda Anisimova.

Osaka : "Je penche plus en faveur de ne pas jouer"


"J'ai l’impression que si je joue Wimbledon sans point, c'est un peu comme un tournoi-exhibition, je sais que ce n'est pas le cas, mais mon cerveau va interpréter les choses comme cela. Quand je pense que c'est un tournoi-exhibition, je ne vais pas me donner à 100 %. Je n'ai pas pris ma décision, mais je penche plus en faveur de ne pas jouer, compte tenu des circonstances actuelles. Peut-être que ça va changer. (...) Je suis le type de joueuse motivée par la progression de mon classement et des choses comme ça. Donc, je pense que l'intention était bonne, mais l'exécution, c'est est un peu n'importe quoi. Je veux engranger de l'expérience sur le gazon. Comme le tournoi de Berlin (la semaine du 13 juin, ndlr) donne des points, ce serait une bonne opportunité pour moi.  Si je ne joue pas sur gazon cette année, je vais vraiment me donner à fond sur la surface dure, qui est ma surface  préférée. Il va falloir que j'ai des réunions à ce sujet." Depuis le début de sa carrière, Naomi Osaka n'a disputé que trois Wimbledon dans le tableau principal, mais n'a jamais franchi le troisième tour. Elle n'a d'ailleurs plus gagné un match sur le gazon londonien depuis 2018.

>