Djokovic : « Les JO ? C'est du 50/50 »

Novak Djokovic est donc entré dans un cercle très fermé. Ce dimanche, le Serbe, numéro un mondial et tête de série n°1, a remporté son sixième Wimbledon, aux dépens de l'Italien Matteo Berrettini, 9eme joueur mondial et tête de série n°7, en quatre manches (6-7 (4), 6-4, 6-4, 6-3) et 3h27 de jeu. Un 20eme Grand Chelem, qui lui permet ainsi d'égaler le Suisse Roger Federer et l'Espagnol Rafael Nadal. D'ailleurs, lors de la traditionnelle cérémonie de remise du trophée, le Serbe a évidemment eu un mot pour ses deux comparses : « Le fait de les égaler (ndlr : Federer et Nadal) signifie qu’aucun de nous trois ne va s'arrêter. Je veux vraiment leur donner du crédit, car sans eux, rien ne serait pareil. Ils sont la raison pour laquelle je suis là aujourd’hui. Rafa et Roger sont des légendes de notre sport. Ce sont les deux plus grands joueurs que j’ai affrontés durant ma carrière. C’est grâce à eux que je suis devenu le joueur que je suis. »

Djokovic : « C'était plus qu'une bataille »


Par la suite, toujours dans cette même intervention, Novak Djokovic est évidemment revenu sur son match du jour, durant lequel il a donc ainsi notamment perdu la première manche : « C’était plus qu’une bataille. Matteo (ndlr : Berrettini) a une grande carrière devant lui et c’est juste le début pour lui. Gagner Wimbledon était un rêve d’enfant et à chaque fois que je le remporte, je ne le prends jamais pour acquis. Quand j’avais 7 ans, en Serbie, je me construisais le trophée avec ce que j’avais sous la main et maintenant il est dans mes mains, mon sixième. Les dix dernières années ont été incroyables, cela ne s’arrêtera pas ici. »


Djokovic peut réaliser le Grand Chelem calendaire

Et justement, après l'Open d'Australie, Roland-Garros et Wimbledon, Novak Djokovic n'a jamais été aussi bien placé pour réaliser le Grand Chelem calendaire, avec l'US Open : « Je peux l'envisager maintenant. Je vais essayer d’y parvenir en tout cas. Je suis dans une bonne forme et je joue bien en Grand Chelem. Alors continuons comme cela. » Avant cela, auront lieu les Jeux Olympiques d'été de Tokyo au Japon (23 juillet - 8 août). Mais, en raison des restrictions sanitaires, pas sûr finalement que le Serbe en soit, dans des propos rapportés par l'AFP : « Mes plans ont toujours été de participer aux Jeux Olympiques. Mais maintenant, je suis un peu partagé. C'est du 50/50 à cause de ce que j'entends depuis deux jours. »

>