Berrettini : « Je ne m'attendais pas à gagner »

La marche était finalement trop haute pour lui. Ce dimanche, Matteo Berrettini disputait sa toute première finale en Grand Chelem, et plus précisément du côté de Wimbledon. Finalement, l'Italien, 9eme joueur mondial et tête de série n°7, a dû rendre les armes, contre le Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial et tête de série n°1, en quatre manches (6-7 (4), 6-4, 6-4, 6-3) et 3h27 de jeu. Non sans avoir donc remporté la première manche.


« Le seul qui me fait sentir comme ça sur un court »

Lors de la traditionnelle conférence de presse d'après-match, l'Italien est donc notamment revenu sur ce duel tellement spécial qu'il a ainsi mené contre Novak Djokovic : « C'est surtout la façon qu'il a de neutraliser mes meilleurs coups, le service et le coup droit. Sa couverture est incroyable. C'est quelque chose qu'on ne voit jamais avec d'autres. C'est le seul qui me fait me sentir comme ça sur un court. C'est pour cela que je dis qu'il faut que je m'améliore encore. Son service s'est amélioré, il est très précis. Et d'un point de vue tactique, c'est l'un des meilleurs avec Roger (ndlr : Federer). Il étudie votre jeu et il est capable de s'adapter pendant le match. Ce n'est pas facile à faire. Et aujourd'hui (ndlr : dimanche), il disputait sa trentième finale. Il sait comment gérer ses émotions dans ces moments. Moi, il me faudra plus de matchs comme celui-là pour y arriver. » Ces dernières semaines passées, ponctuées par cette finale à Wimbledon, prouvent bel et bien que Matteo Berrettini continue sa montée en puissance, lui qui n'est âgé que de 25 ans.


« Un mois sur gazon vraiment exceptionnel »

Surtout, avant cette défaite contre le numéro un mondial, il restait sur une série impressionnante de onze victoires consécutives, exclusivement sur gazon : « Ce fut un mois sur gazon vraiment exceptionnel. J'ai gagné au Queen's. Je ne m'attendais pas à gagner Wimbledon. Je suis en finale et comme je l'avais dit après la demie, je n'en avais jamais rêvé car c'était inaccessible. Mais bien sûr, je suis déçu. Je suis dégoûté car je n'ai vraiment pas joué mon meilleur match. Mais c'est à cause de Novak (ndlr : Djokovic). C'est lui qui m'a mis dans cette situation, qui m'a fait jouer de cette façon. C'est sa force et c'est pourquoi il est l'un des tout meilleurs de tous les temps. Bravo à lui. Bien sûr, ce furent deux semaines fantastiques. Et je sais que je peux le faire, maintenant je sais que je peux gagner un Grand Chelem. Je ne sais pas si je vais y arriver, mais je sais que je peux le faire. Alors c'est ce que je vais faire dans les prochaines semaines, les prochains mois et les prochaines années, essayer de soulever un de ces trophées. »

>