Volley : Les championnats professionnels s'arrêtent aussi

Quelques dizaines de minutes après le championnat de basket féminin, trois autres championnats ont décidé d’arrêter définitivement leur saison en raison de la pandémie de coronavirus. Il s’agit de la Ligue A masculine et féminine et de la Ligue B masculine de volley. La décision a été prise ce vendredi après-midi, à l’occasion du Comité directeur de la Ligue nationale de volley. « Compte tenu d’un déconfinement qui s’annonce incertain et qui sera dans tous les cas long et sûrement pas homogène sur l’ensemble du territoire, du temps de réathlétisation, des incertitudes concernant les réouvertures de salles, nous avons décidé de mettre fin à nos championnats. De plus, il faut penser à nos athlètes et nous sommes incapables de dire dans quel état physique et moral ils auraient pu éventuellement reprendre la compétition », a réagi Alain Griguer, président de la LNV, dans un communiqué.

Une montée et une descente tout de même


Au moment de la suspension, le 13 mars dernier, il restait deux journées de saison régulière à disputer dans ces trois championnats. Et contrairement à la LFB, qui a décidé de ne pas faire descendre d’équipe en deuxième division, il y aura une montée et une descente en volley cette saison malgré tout (24 membres du comité directeur sur 29 étaient en faveur de cette décision, alors que 6 étaient pour une saison blanche sans montée ni descente), conformément au classement du 12 mars, ce qui signifie que Nice, déjà relégué mathématiquement, va descendre en Ligue B, et Cambrai va monter. En Ligue A féminine, c’est Mougins qui va quitter l’élite.

Cannes privé d'Europe ?


Les quatre meilleures équipes de la Ligue masculine et féminine décrochent quant à eux les billets européens. Tours et Montpellier joueront donc la Ligue des Champions, Rennes la Coupe de la CEV (ainsi que le vainqueur de la Coupe de France, dont le Final Four est reporté) et Chaumont la Challenge Cup du côté des hommes, alors que Mulhouse jouera la Ligue des Champions, Nantes la Coupe de la CEV (ainsi que le vainqueur de la Coupe de France, dont le Final Four est reporté), et Le Cannet et Béziers et la Challenge Cup du côté des femmes. Ce qui signifie que le RC Cannes (5eme), club mythique du volley féminin français, doit vraiment espérer que la Coupe de France aille à son terme, puisqu'il est encore qualifié pour le Final Four.