Mondial 2022 (H) : Les Bleus, adversaire que Blain voulait éviter

Panoramic


Philippe Blain fait contre mauvaise fortune bon cœur. Alors qu’il a dirigé l’équipe de France de volleyball pendant plus d’une décennie, entre 2001 et 2012, le technicien est désormais à la tête de la sélection japonaise, futur adversaire des Bleus en huitièmes de finale du Mondial 2022, après avoir été l’adjoint de de Stéphane Antiga en Pologne. Un adversaire qui fait partie de ceux que Philippe Blain voulait éviter. « La France était l'équipe que je ne voulais pas jouer. Notre dernière expérience contre la France n'a pas été très positive, a-t-il confié dans un entretien accordé au quotidien L’Equipe en revenant sur le duel entre les deux formations qui a eu lieu dans le cadre de la Ligue des Nations. Même si on avait mené dans le premier set, ils avaient démontré des qualités supérieures aux nôtres et une efficacité plus grande. »

Blain : « La marche est haute »


Alors que la France, qui reste sur un titre olympique et une victoire en Ligue des Nations, est actuellement à la deuxième place mondiale, le Japon pointe au septième rang mais Philippe Blain voit la qualification pour la phase à élimination directe comme un succès. « Pour nous accéder aux huitièmes est déjà un bel objectif, il faut qu'on apprenne à jouer ces équipes du très haut du tableau, a confié l’entraîneur français de la sélection nippone. On tombe sur le champion olympique en titre, la marche est haute, mais l'important c'est qu'on fasse le meilleur match contre cette équipe-là et si on arrive à en retirer des choses, tant mieux. » Après une défaite en trois manches dont les deux premiers sets avaient été accrochés, le Japon entend bien faire douter les Bleus avant un éventuel quart de finale face à l’Italie.

>