Ligue des Champions : Les clubs français pas favorisés par le sort

Après avoir ouvert la porte à une absence, Tours sera bien de la partie en Ligue des Champions. Mais le TVB, seul représentant tricolore, n’a pas eu beaucoup de chance à l’occasion du tirage au sort de la compétition effectué ce vendredi à Luxembourg, siège de la Confédération Européenne de volleyball (CEV). Après avoir croisé durant la saison passée la route de Pérouse, finaliste en 2017 et troisième lors des éditions 2018 et 2019, le club tourangeau aura une nouvelle fois droit à un duel avec la formation italienne. Mais, dans une poule B où le TVB devra également affronter Izmir, il y aura une double dose d’Italie.


Mulhouse et Nantes auront aussi fort à faire


En effet, les coéquipiers de Nathan Wounembaina devront également affronter Civitanova, vainqueur de la Ligue des Champions en 2019 et toujours tenant du titre en raison de l’annulation de la fin de la saison 2019-2020 face à la crise sanitaire. Le tirage au sort de la compétition féminine n’a pas été plus clément pour les deux clubs français engagés. Placé dans le groupe B, Nantes affrontera le finaliste 2019 et troisième en 2018, Conegliano. Au club italien s’ajoutent les Russes d’Ekaterinbourg, en quête de sa gloire passée, ainsi que Fenerbahçe. Le groupe C offrira à Mulhouse un autre club turc, le VakifBank Istanbul, grand habitué du Final Four avec des victoires finales en 2011, 2017 et 2018. Mis en difficulté par le RC Cannes la saison passée, le club bulgare de Plovdiv a également rendez-vous avec les Alsaciennes tout comme une équipe issue des tours de qualification.

Un duel franco-français en Challenge Cup masculine


La CEV a également effectué les tirages au sort de ses autres compétitions continentales, la Coupe de la CEV et la Challenge Cup. Dans la première, Chaumont débutera directement en 16emes de finale, à la fin du mois d’octobre avec un adversaire désigné entre les Biélorusses de Soligorsk, les Belges de Maaseik ou les Suisses d’Amriswil. Montpellier sera dans le même cas de figure et affrontera soit les Croates de Zagreb, soit les Hongrois de Kaposvar ou les Albanais de Shijakut. Dans la compétition féminine, Le Cannet devra en découdre avec les Russes du club de Saratov alors que Béziers devra aller en Pologne pour affronter Legionowo. Le tirage au sort de la Challenge Cup masculine a réservé une mauvaise surprise à Nantes-Rezé et l’AS Cannes puisque les deux clubs s’affronteront à la mi-octobre en 16emes de finale. Vandoeuvre-Nancy, seul club engagé dans la compétition féminine, devra attendre pour connaître son adversaire, n’entrant en lice qu’au stade des huitièmes de finale.