Bleus : Laurent Tillie remplacé par Bernardinho après les JO de Tokyo

La Fédération Française de volleyball (FFVolley) a réalisé un coup énorme ! Encore au stade de rumeur le week-end dernier, l’arrivée de Bernardo Rezende, dit Bernardinho, à la tête de l’équipe de France masculine de volleyball est désormais officielle. Face au départ annoncé de Laurent Tillie à l’issue des Jeux Olympiques de Tokyo afin de se concentrer pleinement à sa tâche d’entraîneur des Panasonic Panthers, la FFVolley a décidé de taper fort en allant chercher sans doute le plus beau palmarès d’entraîneur sur la scène internationale. Sous sa férule, le Brésil a remporté pas moins de deux titres de champion olympique en 2004 et 2016, trois titres de champion du monde en 2002, 2006 et 2010, mais également huit succès en Ligue Mondiale.« Nous sommes très heureux que Bernardinho ait accepté notre proposition. Son immense palmarès est la preuve de notre volonté de voir l'équipe de France continuer à évoluer au plus haut niveau et à viser des podiums, a confié Eric Tanguy, président de la FFVolley, dans un communiqué. Nous sommes persuadés qu'il saura, avec son expérience et son degré d'exigence, contribuer à lancer cette olympiade qui est pour nous particulièrement importante, avec les Jeux de Paris 2024 en ligne de mire. »


Bernardinho vise l’or aux JO de Paris !


Actuellement en poste auprès de l’équipe féminine de Flamengo, Bernardinho s’est engagé avec les Bleus jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Et le technicien brésilien affirme déjà ses ambitions avec comme seul objectif… le titre olympique dans quatre ans ! « Je suis très honoré que la Fédération ait accepté ma candidature, a confié le technicien brésilien dans un communiqué de la FFVolley. Cette décision n'a pas été facile car elle nécessite quelques sacrifices personnels, mais lorsque je regarde cette équipe de France et son évolution aujourd'hui, je suis très enthousiaste à l'idée de pouvoir lui apporter mon expertise, afin d'aller vers un seul objectif commun : la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Paris. » L’entraîneur sud-américain ne compte toutefois pas repartir de zéro et entend se placer dans la continuité du « travail admirable de Laurent Tillie avec ses joueurs ». « Je veux poursuivre ce travail, pousser les limites et les capacités de chacun, continuer à les faire grandir en tant que sportifs et êtres humains, ajoute Bernardinho. C'est une étape nécessaire. » Mais, avant cela, le Brésilien compte s’effacer et « laisser Laurent Tillie, son staff et ses joueurs, travailler pour faire la plus belle des performances à Tokyo », assurant qu’« ils en ont la capacité et le talent ».

>