Kyrgios se paye l’ATP

Nick Kyrgios ne peut décidément pas s’en empêcher. Qualifié pour le 2e tour de l’US Open mardi après sa victoire face à Steve Johnson (6-3, 7-6[1], 6-4), l’Australien a été interrogé lors de la conférence de presse qui a suivi sur l’amende record de 113 000 $ infligé à son encontre par l’ATP, en raison de son comportement antisportif au deuxième tour du Masters 1000 de Cincinnati face à Karen Khachanov. Sa réponse ne risque pas d'arranger son cas.

"L’ATP est très corrompue de toute façon, donc ça ne me dérange pas du tout"

"Ça n’a pas du tout affecté ma préparation pour l’US Open. L’ATP est très corrompue de toute façon, donc ça ne me dérange pas du tout", a asséné Kyrgios, avant de râler sur le journaliste: "Pourquoi est-ce que l’on parle de ce qu’il s’est passé il y a trois semaines alors que je viens de gagner mon 1er tour à l’US Open ?"

Interrogé par un autre journaliste sur la possibilité d’insulter quelqu’un en tant qu’athlète de haut niveau, le natif de Canberra a répondu par une autre question: "Vous n’êtes pas un athlète de haut niveau. Juste répondez-moi. Avez-vous déjà insulté quelqu’un ? Les gens sont parfois frustrés. Ça arrive".