Ces têtes de série qui font l'impasse sur l'US Open

Comme en 2009 et 2014 quand Juan Martin Del Potro et Marin Cilic ont mis à mal la domination des quatre fantastiques du circuit ATP, l'US Open 2020 pourrait sacrer un champion surprise. Cette fois, c'est le contexte sanitaire et les nombreux forfaits qui pourraient favoriser l'éclosion d'outsiders. Rafael Nadal ne sera pas là pour défendre sa couronne. L'Espagnol a déclaré forfait pour se concentrer sur Roland-Garros. Roger Federer ne pourra pas en profiter pour améliorer son record de victoires en Grand Chelem puisqu'il est sur la touche à cause d'une opération au genou. La meilleure chance de victoire française manquera aussi à l'appel : Gaël Monfils ne s'est pas inscrit au tournoi new-yorkais. Présent aux Etats-Unis, Benoît Paire a du déclarer forfait après un test positif au Covid-19.

De manière générale, de nombreux joueurs européens ont renoncé à une difficile traversée de l'Atlantique. Certains à cause du contexte sanitaire américain, d'autres pour soigner des blessures. Stanislas Wawrinka et Jo-Wilfried Tsonga rentrent dans la première catégorie, Fabio Fognini, Lucas Pouille et Fernando Verdasco dans la seconde. Des joueurs d'autres continents ont aussi abandonné l'idée de participer à l'US Open comme Kei Nishikori qui n'a pas encore récupéré du Covid-19, Nick Kirgyos qui a vivement critiqué la reprise du circuit ou Juan Martin Del Potro qui est encore ennuyé par ses problèmes aux genoux.

Six joueuses du top 10 mondial ont renoncé à l'US Open

Chez les femmes, le plateau est encore plus décimé. Si comme chez les hommes, la tenante du titre, Bianca Andreescu, n'est pas là c'est la majeure partie du top 10 mondial qui est aussi absent du tableau féminin. Là aussi, de nombreuses joueuses européennes ont préféré éviter un passage aux Etats-Unis avant le retour du circuit sur le Vieux Continent. Simona Halep, Elina Svitolina, Kiki Bertens et Belinda Bencic ont ainsi fait le choix de mettre en péril leur place dans les dix premières du classement WTA pour minimiser la prise de risques avant la saison sur terre battue. Pour l'Australienne Ashleigh Barty, l'actuelle numéro 1 mondiale, même un retour à Roland-Garros, là où elle reste sur un succès n'est pas certain.

Une autre joueuse qui a gagné à la Porte d'Auteuil ne va pas faire escale à Flushing Meadows : Jelena Ostapenko. La Française Fiona Ferro, qui avait gagné le tournoi de reprise à Palerme, les Russes Anastasia Pavlyuchenkova et Svetlana Kuznetsova ainsi que les Chinoises Qiang Wang ou Saisai Zheng seront aussi absentes. Il ne serait donc pas étonnant de voir une joueuse remporter le premier Grand Chelem de sa carrière à Flushing Meadows cet automne. Ca serait la cinquième fois en six ans.

>