Rennes, chapeau !

La semaine dernière, Rennes menait rapidement 2-0. La semaine dernière, toujours, Giovani Lo Celso avait également permis au Betis de revenir à 2-1. La répétition d’un cauchemar pour les Bretons ? Non, plutôt la conjuration du sort. Car Hatem Ben Arfa et ses coéquipiers ont bien poinçonné leur ticket pour les huitièmes de finale de Ligue Europa, en s’imposant 3-1 en Andalousie après le mouvementé 3-3 de la manche aller au Roazhon Park. C’est bien sûr une prouesse non négligeable de la part du 11e de Ligue 1.

Il s’agissait déjà d’un des pires tirages possibles, sur le papier, pour Rennes, tout autant qu’une des plus belles affiches. Julien Stéphan et ses hommes ont fait honneur à une certaine idée de l’offensive, autant à l’aller qu’au retour, avec ces trois buts inscrits à chaque fois. Le tirage au sort des huitièmes de finale, vendredi, peut laisser espérer une vraie confrontation de gala. Arsenal, Naples, Chelsea, l’Inter, Valence… C’est ce qui attend éventuellement les Rouge et noir, qui ont bien mérité de rêver un peu.

Stéphan: "On voulait être courageux et ambitieux"

Après les deux buts de Bensebaini (0-1, 22e) et Hunou (0-2, 30e), Lo Celso a donc ramené rapidement le Betis à 2-1 (41e). Une grande partie de la seconde période a alors été passée sous respiration artificielle pour les visiteurs, qui ont toutefois réussi à ne pas concéder trop d’occasions, si ce n’est ces frappes de Moron (51e) et Jese (66e). Petit à petit, les Espagnols ont fini par ne plus y croire. Et M’Baye Niang, après une première alerte en fin de match (86e), a porté le coup de grâce sur le dernier contre du temps additionnel (1-3, 90e+4).

“On a évidemment analysé le match aller, résume Julien Stéphan sur RMC Sport. On leur avait fait subir de grosses difficultés, mais après on avait trop subi et ils avaient égalisé. On ne voulait pas reproduire ça, on voulait être courageux et ambitieux, jouer à fond. C’est ce qu’il s’est passé. Il ne fallait pas s’énerver, s’accrocher et faire preuve d’intelligence et d’efficacité. On aura encore la possibilité d’acquérir de l’expérience, et surtout de montrer qu’on est une bonne équipe.” Ce sera sans M’Baye Niang au match aller, suspendu après avoir reçu un carton jaune de trop.