Ligue Europa : Villarreal contient les Gunners et file en finale

Reuters

Il fallait bien Unai Emery, le roi de ce tournoi, pour éviter une deuxième finale européenne 100% anglaise cette saison. L'histoire retiendra que l'Espagnol a été le bourreau de son précédent club, Arsenal, qui avait tout pour conclure un exercice morose sur une bonne note. Mais il a manqué beaucoup de choses à ces Gunners pour espérer mieux : une meilleure gestion des temps forts, une petite étincelle aux moments clés et un zeste de chance, aussi - ça compte toujours. Après un revers 2-1 à l'aller, la bande à Arteta était encore dans le coup à la mi-temps de cette double-confrontation, largement. Elle est tombée sur une équipe plus cohérente tactiquement.

Aubameyang y était presque...


Sans brio, Villarreal a en effet géré cette seconde manche avec beaucoup de métier. Les hommes d'Emery ont parfaitement su contenir les assauts des Gunners, avec un bon quadrillage pour fermer les espaces et une faculté à geler le ballon qui a cassé le rythme. Quand Arsenal a pu trouver des décalages, elle a eu la petite dose de réussite nécessaire, Aubameyang touchant deux fois les poteaux, d'une belle volée en première période (26e) et d'une tête dangereuse en seconde (79e). Le buteur gabonais a pesé dans cette rencontre, mais Villarreal a résisté jusqu'au bout. Unai Emery retrouvera Edinson Cavani en finale pour tenter de s'adjuger une quatrième Europa League.


>