Ligue Europa : A Amsterdam, le LOSC doit se retrouver

Lille, solide leader de Ligue 1 et impressionnant depuis plusieurs mois, avait reçu une leçon de football de l'Ajax Amsterdam la semaine passée (1-2). Au stade Pierre-Mauroy, la domination des Néerlandais sautait aux yeux. Même diminués par les absences d'André Onana et Sebastian Haller, ils avaient monopolisé le ballon et s'étaient logiquement imposés. Le scénario du match avait quand même laissé des regrets aux Lillois qui peuvent toujours croire à la qualification malgré les deux buts encaissés à domicile. Grâce à Timothy Weah, ils avaient ouvert le score en marquant sur leur seul tir cadré de la partie. Ce but, c'est le seul point positif que Christophe Galtier avait retenu du match aller. Ce jeudi, cette réalisation contre le cours du jeu sur une erreur individuelle de Nicolas Tagliafico permet aux Dogues de pouvoir encore espérer rallier les huitièmes de finale de la Ligue Europa.

 

Lille va devoir marquer au moins deux buts


Si ce but avait été le seul point positif du match aller, c'est parce que les coéquipiers de Renato Sanches étaient passés à côté du match. Trop timorés, peut-être pris par l'enjeu, ils avaient été méconnaissables. Yusuf Yazici qui était le co-meilleur buteur de la compétition n'avait pas eu la moindre occasion, et toute son équipe, 2,14 buts marqué par match en C3 cette saison, n'avait pas su être dangereuse. Malgré ce non-match, le club nordiste n'est pas hors-course. La donne est simple, il faut une victoire de deux buts d'écart. En jouant comme la semaine passée, c'est inenvisageable.

Galtier : "On n'a pas joué"

Mais si le LOSC retrouve son efficacité offensive, sa fluidité dans les transitions et sa maîtrise au milieu de terrain, alors il y aura match. Le retour de suspension de Benjamin Andre pourrait faire du bien pour y arriver. La probante victoire du week-end à Lorient aussi (1-4). Si la confiance est là, et que le plan de jeu est cette fois respecté, Lille peut envisager un retournement de situation. Après tout, cette équipe a été capable de ramener un large succès de San Siro quand l'AC Milan était encore invaincu toutes compétitions confondues. Pour espérer remettre ça sur la pelouse d'un autre cador européen, le pensionnaire de Ligue 1 va devoir proposer un jeu collectivement abouti, jouer sur ses forces et espérer que toutes ses individualités soient au rendez-vous. Face au jeu offensif des partenaires de Dusan Tadic, il peut y avoir des espaces à exploiter et surtout une occasion de prouver que la leçon a été retenue.


>