Chelsea arrache son derby !

Au bout de cette semaine européenne qui a peut-être été la plus dingue de l’histoire du football, il fallait bien ça pour finir. On ne pouvait pas en rester sur la seule victoire, jolie mais sans suspense, d’Arsenal à Valence qui venait valider le match aller (4-2 pour les Gunners en Espagne, après un premier succès 3-1 en Angleterre). La dramaturgie, c’était pour Chelsea et Francfort, qui sont allés jusqu’aux tirs au but pour décider de leur sort - 1-1 à chaque match. Et il y aura bien une autre finale 100% anglaise (4-3 pour les Blues aux tirs au but).

On avait le sentiment qu’Olivier Giroud – encore titulaire, mais muet comme à l’aller – et ses partenaires auraient dû plier l’affaire la semaine dernière, tant ils avaient dominé après avoir subi les premières vagues allemandes. Et c’est en effet l’inverse, en quelque sorte, qui s’est produit à Stamford Bridge. En prolongation puis aux tirs au but, Chelsea (sans N'Golo Kanté blessé) a senti de près, de très près même, le souffle de l’élimination. Le Français Sébastien Haller, de retour à la compétition, a eu deux énormes balles de match en cinq minutes - lors de la prolongation.

Kepa: "J'ai appris, j'ai dit que j'étais désolé"

Après une première occasion pour Danny Da Costa en faveur des visiteurs (15e), Ruben Loftus-Cheek a assez vite ouvert le score pour Chelsea (28e). Mais Luka Jovic a égalisé dès le retour des vestiaires (1-1, 48e), rejoignant ainsi Giroud en tête du classement des buteurs de cette Ligue Europa (10 réalisations). Kevin Trapp a tout essayé, s’interposant face à Giroud (23e, 88e) mais aussi Zappacosta (78e) ou Emerson (111e). Et il n’a même pas connu de vraie frayeur à la 116e minute, tant la faute d’Azpilicueta sur lui était évidente et ne pouvait aboutir à la validation du but.

Il a aussi repoussé le tir au but de ce même Cesar Azpilicueta, mais la bonne étoile, au final, était donc sur Kepa. D’abord, le gardien espagnol de Chelsea a pu compter sur ses deux défenseurs, David Luiz et Davide Zappacosta, pour sauver sur la ligne ces deux tentatives de Haller (100e, 105e+1). Et puis, alors que Francfort avait pris l’avantage aux tirs au but, il s’est imposé devant Hinterregger et Paciencia, laissant le soin à Eden Hazard de faire exploser Stamford Bridge sur l’ultime tentative.

"On a gagné alors qu’on avait perdu en finale de League Cup, c’est le football", rappelle Kepa sur BT Sport. Fin février, face à Man City, son refus de se faire remplacer avant les tirs au but avait créé une polémique monstrueuse avec Maurizio Sarri. "J’ai appris de ça, j’ai dit que j’étais désolé. Notre saison a été un peu difficile, mais on a atteint deux finales et on est qualifiés pour la Ligue des champions." Contrairement à Arsenal, qui aura donc un double enjeu à Bakou, dans trois semaines.