Rome prend une option

Cela fait plusieurs semaines que Nicolo Zaniolo impressionne en Europe. Le dynamiteur italien, à peine 19 ans, s'est rendu indispensable pour l'AS Rome dès sa première saison au haut niveau et il n'a pas vraiment raté son rendez-vous du soir avec les huitièmes de finale de la Ligue des champions. 

Pour sa première à ce stade de la compétition, Zaniolo s'est montré décisif en inscrivant les deux buts du match au moment où celui-ci était particulièrement fermé. Deux buts de renard qui ont rappelé sa bonne entente avec la tour de contrôle Edin Dzeko. Sur un premier décalage du Bosnien, le jeune prodige s'est d'abord fendu d'une frappe croisée imparable (1-0, 70e). Il fut ensuite le plus rapide pour transformer en doublé un tir de l'ex-Citizen repoussé par le poteau (2-0, 79e).

Un doublé vite frustrant

Plus jeune joueur à inscrire un doublé dans l'histoire de la C1, Zaniolo a marqué les esprits mardi soir et l'on se demande logiquement jusqu'où l'attaquant s'arrêtera. En réalité, la question la plus urgente concerne plutôt son club: jusqu'où l'AS Rome s'arrêtera dans cette C1 après cette première manche un rien frustrante ? Trois minutes seulement après le doublé de l'Italien, c'est Adrian qui a surgi pour réduire l'écart et inscrire ce fameux but à l'extérieur (2-1, 79e).

Même si le FC Porto a encaissé à Rome sa première défaite sur ses 21 derniers matches de compétition (la première de la saison en C1), il passera en quart de finale en cas de victoire 1-0 dans trois semaines au Portugal. Le duel est toujours indécis entre ces deux outsiders.