Renato Sanches peut-il tout changer ?

Panoramic

Il n’avait pas été titulaire depuis plus de deux mois. De retour d’une blessure au genou droit, Renato Sanches n’a pu éviter la nouvelle défaite du LOSC à Clermont (0-1), où les champions de France, seulement onzièmes du classement, ont enregistré, déjà, leur quatrième défaite de la saison en Ligue 1. Le milieu de terrain portugais sera resté près d’une heure sur la pelouse de Gabriel-Montpied. Aligné en tant que meneur de jeu, il a peu pesé sur la rencontre et globalement manqué de justesse, avant de céder sa place à Yusuf Yazici. 

 

Son entraîneur, qui en attend beaucoup, avait d’ailleurs prévenu qu’il fallait se montrer patient avec le champion d’Europe 2016. "C’est un joueur qui est hors-normes à tous points de vue. Il fait des choses que peu de joueurs font, a une grande énergie et envie de donner beaucoup. Mais il a été souvent absent l’année dernière. Il a joué un tiers des matchs et on doit être attentif à ça, déclarait ainsi Jocelyn Gourvennec avant le déplacement en Auvergne. Il va bien, a bien récupéré de son arthroscopie du genou et c’est la meilleure nouvelle." 

 

Il a bien un bon de sortie

 

Une "envie de donner beaucoup" et de ne jamais s’économiser qui pourrait être l’une des causes des nombreux pépins physiques dont le joueur de 24 ans est victime. Animé par un esprit de revanche après son échec au Bayern Munich, celui qui est sous contrat jusqu’en 2023 serait sans doute parti s’il ne s’était pas blessé cet été. Et le club lillois ne le retiendra pas l’été prochain à en croire son président Olivier Létang. 

 

"Je me suis déjà exprimé dessus et j’ai déjà discuté avec lui, si une offre d’un grand club arrive, Renato pourra partir, a assuré le dirigeant nordiste pour BFM Grand Lille. On verra ce qu’il se passera, mais pour l’instant, il est avec nous et il est heureux de l’être. On a vu qu’il avait su montrer un niveau de performance intéressant lors de son retour de blessure en fin de saison, mais également à l’Euro avec le Portugal.

 

En attendant, il va tenter d’aider le LOSC à relever la tête en Ligue des Champions. Sans lui, les Dogues ont d’abord été tenus en échec contre Wolfsbourg (0-0), alors qu’ils méritaient mieux, avant de s’incliner logiquement à Salzbourg (1-2), malgré un bon début de match. Derniers du groupe G, ils sont donc sous pression avant d’accueillir Séville mercredi soir (21h). Renato Sanches serait donc bien inspiré de réaliser un (grand) match dont il a le secret… 

Ligue des Champions : Deux pénaltys font très mal à Lille !

 


>