Manchester City : Guardiola admiratif devant Zidane

Le 7 août prochain, Manchester City jouera un huitième de finale retour de Ligue des Champions très important dans son histoire européenne face au Real Madrid, qui a gagné 13 fois le trophée. Lors du match aller disputé au Bernabeu, les Citizens avaient su s'imposer grâce à des réalisations de Gabriel Jesus et Kevin de Bruyne (2-1). Ce duel entre les deux équipes sera aussi un affrontement tactique entre les deux entraîneurs, Pep Guardiola et Zinédine Zidane. Si le second n'avait pas hésité à qualifier le catalan de "meilleur entraîneur du monde" avant le match en Espagne, le second possède lui aussi une grande admiration pour le Français.

Dans un entretien accordé à DAZN, Guardiola a rendu un hommage appuyé au natif de Marseille. "Je l’admire et je suis heureux de le voir en réussite. Il fait du bien au football, dans les bons comme dans les mauvais moments. Quand il était joueur, il était impressionnant. J'aurais aimé jouer avec lui, mais j'ai eu le malheur de l'affronter contre la sélection française. On ne gagne pas trois Ligues des Champions consécutives et on ne prend pas deux titres de champion au Barça, l’équipe qui a dominé la Liga ces dix dernières années, par hasard", a-t-il indiqué.

 

Liverpool, l'adversaire le plus difficile à déchiffrer pour Guardiola


Relégué à 18 points de Liverpool cette saison en Premier League, Manchester City n'a pas su lutter face aux Reds dans le championnat après avoir réalisé un doublé pour conserver son titre les saisons passées. Guardiola l'a avoué sans peine, l'équipe dirigée par Jürgen Klopp est d'un niveau incroyable.

"L'adversaire le plus coriace que j'ai jamais affronté dans ma carrière est ce Liverpool, celui de cette année et de l'année dernière. Ils maîtrisent tous les registres. Si vous vous laissez dominer, il vous enferme dans la surface et vous ne sortez pas. Lorsque vous les dominez, ils courent dans l'espace comme personne d'autre. Ils reculent très rapidement. Ils sont très forts en stratégie. Les joueurs ont une grande force mentale. C'est le rival qui m'a fait le plus réfléchir à la façon de le battre. Liverpool a été l'adversaire le plus difficile à déchiffrer", a expliqué Guardiola au sujet des Reds.