Ligue des Champions : Mohamed Salah, l'inarrêtable

Reuters

Sa performance est un peu passée inaperçue pour ce qu'elle représentait. Il y a un peu moins de quinze jours, Mohammed Salah (29 ans) est rentré un peu plus dans l'histoire de la Premier League en inscrivant contre Leeds et sur un service de Trent Alexander-Arnold, son 100eme but dans le championnat anglais. Cette prestation fait de lui, le cinquième joueur le plus rapide à arriver à cette marque en 162 apparitions. Dans la foulée de ce match, son entraîneur Jürgen Klopp s'est même allé à un nouveau pronostic en pariant qu'il « serait le plus rapide à en inscrire 150 ».

Sur SkySports, le technicien allemand a réitéré tout le bien qu'il pensait de lui : « Nous lui avons donné un maillot il y a quelques semaines avec le 100 dans le dos et maintenant nous devrons peut-être lui en donner un autre. Je connais bien Salah et je sais qu’il est allé aux vestiaires en pensant aux deux fois où il n’a pas marqué. Je pense qu’il sera aussi le joueur le plus rapide à atteindre 150 buts. Ce qu’il a déjà réalisé est incroyable, je n’en doute pas. » Depuis le début de saison, le « Pharaon » est sur une pente incroyable puisqu'il a inscrit six buts et deux passes décisives en sept matchs toutes compétitions confondues. Ce mardi soir contre le FC Porto, Liverpool aura encore besoin de lui tout comme de ses acolytes Firmino et Mané sur le front de l'attaque. Très régulier depuis son arrivée sur les bords de la Mersey en 2017, l'Egyptien a sans cesse marqué les saisons des Reds malgré le calibre du Brésilien et du Sénégalais à ses côtés, alors qu'il aurait pu faire les beaux jours de Chelsea quelques années plus tôt.

Plus jeune joueur à jouer en Égypte


Devenu le plus jeune élément à disputer un match dans le championnat égyptien avec Arab Constractors à l'âge de 17 ans, Mohammed Salah choisit de débarquer en Europe alors qu'il est courtisé par plusieurs grosses écuries du pays. Direction la Suisse et le FC Bâle pour 2,5 millions d'euros où il reste deux saisons (20 buts, 17 passes décisives en 79 matchs). Suite à son expérience helvétique, Chelsea le recrute pour un peu plus de 16 millions d'euros où il est dirigé par un certain José Mourinho. Malheureusement pour lui, la mayonnaise ne prend pas et il est envoyé en prêt à la Fiorentina (9 buts, 4 passes décisives en 26 matchs) puis à l'AS Rome où il finit par s'engager dans la foulée de son prêt (34 buts, 22 passes décisives en 83 matchs).

Le 1er juillet 2017, Liverpool casse sa tirelire (à l'époque) pour l'attaquant et débourse 42 millions d'euros pour le faire revenir en Angleterre, un choix vite rentabilisé par la première saison du N°11 des Reds : 44 buts et 16 passes décisives en 52 matchs toutes compétitions confondues. Sous la houlette de Jürgen Klopp, Mohammed Salah grandit, s'épaissit, s'épanouit aux côtés de ses coéquipiers avec lesquels il remporte une Ligue des Champions (2019), une Coupe du monde des clubs (2019), une Supercoupe de l'UEFA (2019) et le championnat d'Angleterre en 2020. Si avec la sélection égyptienne, le Pharaon semble esseulé pour briller, il est complètement dans son élément à Anfield et sur les autres pelouses anglaises (131 buts, 49 passes décisives en 210 matchs TTC). Il devrait même battre le record de buts pour un joueur africain de Didier Drogba (104 réalisations) d'ici peu. Sous contrat jusqu'en 2023 avec les Reds, les deux parties devraient facilement trouver un terrain d'entente pour prolonger l'histoire d'amour.

Milan renversant puis renversé par Liverpool !


>