Ligue des Champions - Manchester City, une attaque sans pointe qui marque

Reuters

Manchester City n'a pas besoin d'avoir un attaquant de pointe pour marquer. Le club anglais l'a prouvé lors de sa victoire en demi-finales aller au Parc des Princes. Depuis plusieurs semaines, Pep Guardiola a pris l'habitude d'aligner un milieu offensif dans un registre de faux numéro 9 pour animer le secteur offensif de son 4-3-3. Contraint de s'adapter aux blessures de Sergio Agüero et à la méforme de Gabriel Jesus, l'ancien entraîneur de Barcelone a trouvé une solution toute aussi efficace avec la titularisation de Kevin De Bruyne ou d'un autre milieu offensif au poste d'avant-centre. Si Manchester City parvient à marquer malgré l'absence d'un véritable numéro 9 de métier, c'est parce que le talent offensif ne manque pas aux autres postes.

Plus de possession et de pressing pour une des attaques les plus dangereuses d'Europe


Les créateurs et les attaquants de couloir sont nombreux dans l'effectif mancunien et cela permet aux Skyblues d'aligner une attaque redoutable même quand Sergio Agüero et Gabriel Jesus sont laissés sur le banc. Sans eux, les Citizens sont peut-être moins précis dans le dernier geste mais ils parviennent à monopoliser le ballon encore plus pour multiplier les incursions dans la zone de vérité et se montrer dangereux. Les Citizens sont une menace permanente pour l'adversaire. Cette philosophie permet aussi un meilleur pressing pour récupérer le ballon haut et réaliser des transitions plus efficaces. Dans les chiffres, cela se traduit avec le plus grand nombre de tirs tentés en Premier League et le total de tirs cadrés le plus élevé de la Ligue des Champions.

Six joueurs de Manchester City ont marqué dix buts ou plus cette saison


Avec son football de possession, son jeu qui passe beaucoup par les couloirs et la multitude de joueurs capables de faire la différence offensivement, Manchester City a toujours un secteur offensif très bien pourvu. Dans les grands matchs, le club anglais a trouvé son équilibre avec plus de milieux de terrain et moins d'attaquants. Grâce à ses six joueurs à dix buts ou plus toutes compétitions confondues, le leader de la Premier League a la meilleure attaque du championnat d'Angleterre et la deuxième de la Ligue des Champions. La preuve que même sans attaquant de pointe, le secteur offensif de Manchester City s'en sort très bien sur tous les tableaux.
 

Guardiola : "Chaque demi-finale est différente"

 


>