Ligue des Champions : Le Bayern Munich, un très bon souvenir pour Chelsea

Près de huit ans après, le souvenir doit être encore bien présent dans les mémoires des supporters deux des clubs. En effet, c’est en 2012, soit neuf ans après la reprise de Chelsea par Roman Abramovitch, que les Blues ont inscrit pour la seule fois de leur histoire leur nom au palmarès de la Ligue des Champions. C’était à l’Allianz Arena, l’antre du Bayern Munich, contre… le Bayern Munich (1-1, 4-3 tab). Dans les dernières minutes, Didier Drogba (88eme) avait répondu à Thomas Müller (83eme), avant que l’Ivoirien ne transforme le tir au but de la gagne quelques minutes plus tard. Chez eux, les Munichois étaient alors passés si proche du sacre et avaient dû attendre un an pour remettre les mains sur le trophée, lors d’une finale… à Londres.

Une histoire commune non négligeable


Avant cette finale de Ligue des Champions, où Frank Lampard était le capitaine de la formation dirigée par Roberto Di Matteo, les deux clubs s’étaient déjà croisés en 2005 en quart de finale et Chelsea avait alors rejoint le dernier carré de la compétition (4-2 à l’aller, 3-2 au retour). Depuis, les deux équipes se sont affrontées que deux fois, dont une fois en International Champions Cup durant l’été 2017. L’autre fois datant d’août 2013, quand le Bayern Munich, tout juste à nouveau champion d’Europe, avait dominé les Blues en Supercoupe d’Europe à l’Eden Aréna de Prague (2-2, 5-4 tab). Autant dire, que si l’historique des oppositions entre les deux équipes est bien maigre, il n’en reste pas moins que ces affrontements ont été riche en émotions ces dernières années.

Chelsea, dans le rôle de l’outsider ?


Toujours à Chelsea, mais désormais en tant qu’entraîneur, Lampard a profité de la conférence de presse d’avant-match pour enlever un peu de pression à ses troupes. « Être outsider, c’est mieux que d’autres le disent de vous. (…) Je comprends qu’on nous place comme outsider, parce que le Bayern est si fort, a tellement de talent et parce qu’on n’a pas leur expérience… Mais si c’est le cas, notre travail est de renverser le favori. Ce sont les plus belles histoires dans le sport », a notamment expliqué l’ancien milieu de terrain avant d’accueillir les Bavarois. Une chose est sûre, ce 8eme de finale de la Ligue des Champions promet une belle bataille entre deux cadors européens.