Ligue des Champions : Le Bayern doit faire avec une avalanche de forfaits

Panoramic

L'annonce des tests positifs de Joshua Kimmich et Thomas Müller, samedi en début de soirée, est venue un peu gâcher la bonne atmosphère retrouvée à Munich, après le gala offensif vendredi soir à l'Allianz Arena (4-0) contre le Bayer Leverkusen. Lundi, c'est toutefois un groupe tout sourire qui s'est entraîné, applaudissant le retour de Kingsley Coman, trois semaines et demie après une déchirure à la cuisse droite. L'international français s'est toutefois entraîné individuellement.

Julian Nagelsmann dispose d'un banc suffisamment étoffé pour passer sans trop de soucis l'obstacle du Viktoria Plzen, signer une troisième victoire en autant de rencontres en C1 et se rapprocher du billet pour les 8es de finale de la compétition reine du football européen. À commencer par le Néerlandais Matthijs de Ligt, recrue estivale la plus chère du Bayern (67 millions d'euros selon la presse allemande) et qui a été aligné en défense centrale aux côtés de Dayot Upamecano contre Leverkusen en championnat pour palier l'absence de Hernandez. "J'aime jouer avec les deux. Matthijs est un bon défenseur, il dégage beaucoup de confiance", a expliqué Upamecano en conférence de presse lundi, à propos de son association avec Hernandez et de Ligt.

 

Première absence pour Kimmich

 

Pièce maîtresse au milieu de terrain du Bayern Munich, Joshua Kimmich a été titulaire à chaque match cette saison, et a disputé l'intégralité de dix des douze matches disputés par les Munichois. Blessé en début de saison, l'international allemand Leon Goretzka devrait être aligné à la place de Kimmich en milieu récupérateur du Bayern, avec l'Autrichien Marcel Sabitzer. Ironie de l'histoire, Goretzka n'avait pas pu participer au rassemblement de la Mannschaft mi-septembre en raison d'un test positif au Covid-19.

En attaque, pour remplacer Thomas Müller, Nagelsmann a l'embarras du choix : donner du temps de jeu à Serge Gnabry, moins à son avantage en club ou en sélection ces derniers temps, faire reposer Leroy Sané dans l'optique du Klassiker de Bundesliga et titulariser le jeune Français Mathys Tel. "Je n'ai pas encore décidé qui jouera, mais Serge est un candidat pour le onze de départ", a expliqué Julian Nagelsmann en conférence de presse. Vainqueur convaincant de l'Inter à Milan et du FC Barcelone à domicile (à chaque 2-0), le Bayern se trouve en position idéale avant les deux rencontres face à Plzen, mardi et huit jours plus tard, pour faire un pas vers la première place du groupe.


>