Ligue des Champions (J3) : Le Real Madrid assure, l'Atlético de Madrid battu par Liverpool



Une pluie d'étoiles et une averse de buts : la Ligue des Champions porte décidément bien son nom. Marquée par les deux rencontres spectaculaires du groupe A, Manchester City avait ouvert le bal en atomisant Bruges (1-5) et le PSG a renversé Leipzig (3-2), la soirée a tenu toutes ses promesses aux quatre coins du continent. En Espagne, notamment, où tous les regards étaient tournés sur le Wanda Metropolitano pour un alléchant Atlético de Madrid - Liverpool.

Griezmann est passé par tous les états


Dans ce match rocambolesque, ce sont les Reds qui ont eu le dernier mot par leur facteur X, l'enivrant Mohamed Salah, sur un penalty transformé en fin de match (78eme). Mais la bande à Jürgen Klopp s'est quand même fait peur. Après avoir mené 2-0 au bout d'un quart d'heure grâce à Milner et Keita, elle a vu sa bête noire refaire surface sous l'impulsion d'un homme : Antoine Griezmann. Inspiré, le champion du monde s'est offert un doublé (20eme et 34eme) avant de dégoupiller, exclu pour un geste mal maîtrisé sur Firmino dès le retour des vestiaires (52eme). L'Atlético ne s'en est pas vraiment remis. Derrière un LFC impeccable sur le plan comptable, les Colchoneros comptent quatre points comme Porto, qui a dompté un AC Milan à l'arrêt (1-0).

Les Merengue repartent du bon pied


L'autre club madrilène n'a pas été en reste. Dans le groupe D, le Real Madrid a repris sa marche en avant en signant un succès sans appel en Ukraine, sur la pelouse du Shakhtar Donetsk (0-5). Après un but de Kryvtsov contre son camp en première période (37eme), les Madrilènes ont déroulé après le repos. Les deux pépites brésiliennes Vinicius (51eme et 56eme) et Rodrygo (65eme) ont frappé, tout comme l'inévitable Karim Benzema (90eme+1). Du travail bien fait. Le Real rejoint le Sheriff Tiraspol, qui a subi la logiquement loi de l'Inter Milan à San Siro (3-1).

L'Ajax frustre Haaland


Enfin, dans le groupe C, l'Ajax Amsterdam poursuit son sans-faute. Le cador néerlandais a déjà un pas en huitième de finale après son large succès dans le choc de la poule contre le Borussia Dortmund (4-0). Erling Haaland a été malheureux et maladroit, et c'est assez rare pour être souligné. Sébastien Haller, l'un de ses potentiels successeurs, a quant à lui continué sa belle série en trouvant le chemin des filets pour parachever la belle victoire des siens. Le BvB, toujours second, voit le Sporting Portugal revenir dans son rétro après la victoire du club lisboète à Istanbul contre Besiktas (1-4). C'était une soirée à 35 buts en huit matchs. La Ligue des Champions dans toute sa splendeur. Rideau. Avant la prochaine représentation, dès demain.

>