Ligue des Champions : Giroud dégage l'horizon de Chelsea mais pas le sien

Panoramic

Rentré à 20 minutes de la fin du match, l'avant-centre des Bleus a inscrit un but plein de détermination de la tête, qui a validé le ticket des Blues pour les huitièmes de finale. Un rayon de soleil dans un début de saison très sombre pour le champion du monde de 34 ans. On savait que l'arrivée, cet été, de l'Allemand Timo Werner représenterait un obstacle de taille, mais on pensait au moins que la concurrence avec Tammy Abraham - de 11 ans son cadet - serait équitable. Avec 178 minutes de jeu réparties sur 8 matches en Premier League, Ligue des Champions et Coupe de la Ligue, Giroud n'a eu que des miettes, ce qui ne l'a pas empêché d'inscrire déjà deux buts cette saison. En fin de saison dernière, l'ancien Montpelliérain avait pourtant totalement éclipsé le jeune international anglais à partir de février pour s'imposer à la pointe de l'attaque londonienne, inscrivant notamment 8 buts sur les 13 dernières journées de championnat.

"Ce n'est pas juste"


Mais, alors que l'interruption de trois mois due à la pandémie de Covid-19 n'avait pas freiné ses bonnes prestations, la trêve très courte entre les deux saisons semble avoir totalement rebattu les cartes dans la tête de Lampard. L'agent de Giroud, Michael Manuello, s'en est plaint récemment. "Il ne faut pas être aveugle et Frank Lampard a décidé de remettre Tammy Abraham devant lui. Ce n'est pas forcément juste par rapport à ce qu'Olivier avait fait en fin de saison", a-t-il estimé dans un entretien à Foot Mercato. "Donc effectivement, si ça continue dans ce sens-là, alors oui en décembre on va se retrouver comme en décembre 2019", où le Français avait désespérément essayé de quitter le club, avant d'y rester et de voir même son contrat prolongé d'un an par Chelsea au printemps.

D'ailleurs, Giroud lui-même a promis de trancher en janvier: face à sa situation "préoccupante", l'attaquant a estimé sur TF1 qu'il faudrait "que ça change ou alors prendre une décision" au mercato. Avant et après le match contre Rennes, Lampard a pour sa part essayé de calmer le jeu. "J'ai des plans pour Olivier, qui est très important pour notre équipe", avait assuré le coach la veille de la rencontre, ce qui ne l'a pas empêché de faire débuter Abraham. Après le match, son discours était un copier-coller de celui qu'il tenait la saison passée quand Giroud ne décollait pas du banc: "Olivier Giroud est un grand professionnel, à l'entraînement c'est un exemple pour ses coéquipiers."

Bon pour la confiance


Pour le moment, Abraham justifie la confiance de Lampard avec 5 buts et 5 passes décisives en 14 matches jouées. A mesure qu'on va approcher de l'Euro, dans sept mois, et que le jeune attaquant jouera sa place dans le groupe des 23 Anglais pour cet été, il n'est pas non plus impossible qu'une petite "préférence nationale" s'instaure au détriment de Giroud, qui a lui-même besoin de jouer avant le grand rendez-vous européen. Son but de mardi pourrait toutefois lui être doublement bénéfique.

Bon pour sa confiance et son image auprès de son entraîneur, il offre aussi à Chelsea deux matches avec un enjeu moindre - il reste la première place à aller chercher tout de même - dans un calendrier surchargé de fin d'année. Autant de chances supplémentaires de voir Lampard faire tourner un peu et se décider à lancer Giroud dès le coup d'envoi. "Il va avoir des matches comme titulaire, surtout au moment des fêtes, quand on devra jouer tous les deux ou trois jours. J'espère qu'il sait à quel point je l'apprécie même s'il ne joue pas autant qu'il voudrait", a assuré Lampard.
 

Lampard : "Giroud va débuter des matchs"