Ligue des Champions : Adama Traoré, du TP Mazembe au Sheriff Tiraspol

La réception du Sheriff Tiraspol par l'Inter Milan devait être LE match facile de la phase de poules de Ligue des Champions pour les Nerazzurri. Seulement voilà, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu dans ce groupe D, et c'est en leader invaincu que le club de Transnistrie se déplace en Lombardie. Ce statut d'épouvantail inattendu, les visiteurs du soir le doivent notamment à un homme : Adama Traoré.

Auteur de 5 réalisations et 3 passes décisives depuis le début de la campagne européenne de son équipe, dont le premier but de l'histoire du club en phase de poules, contre le Shakhtar Donetsk, ainsi qu'un caviar lors de la victoire stupéfiante sur le terrain du Real Madrid, l'attaquant malien a fait le nécessaire pour ne plus être pris pour son homonyme parfait de Wolverhampton. Celui qui porte au pays le surnom de « Malouda », afin de ne pas être confondu avec un autre Adama Traoré, l'ancien Lillois « Noss », s'affirme comme le joueur clé de Yuriy Vernydub.

Velud : « Un potentiel énorme »


Si le technicien ukrainien l'utilise principalement au poste d'ailier droit, Adama Traoré est l'attaquant le plus prolifique du FC Sheriff (17 buts et 12 passes décisives en 37 matchs). Arrivé au début de l'année 2021 après deux saisons blanches au FC Metz, marquées par des prêts, tout aussi transparents, à Orléans (L2 française) puis à Al-Adalah en Arabie Saoudite. Depuis, le joueur de 26 ans connaît une renaissance aussi éclatante qu'inattendue.

Enfin, pas pour ceux qui le suivent depuis longtemps. « Je ne suis pas surpris qu'il flambe enfin, indique à Football365 Afrique Hubert Velud, qui l'a entraîné en 2015-2016 au TP Mazembe. Il avait un potentiel énorme. Puissance, vitesse, pied gauche précis, c'est un joueur très complet, qui amène beaucoup de percussion, un joueur que tous les entraîneurs rêvent d'avoir », détaille l'actuel sélectionneur du Soudan.

Un solide palmarès


A l'époque, l'ancien du Club Olympique de Bamako s'affirme en position d'ailier gauche et se forge un solide palmarès (trois titres de champion de RDC, une Ligue des Champions et deux Coupes de la Confédération, dont une sous la direction d'Hubert Velud). C'est donc plein d'ambition qu'il s'engage au FC Metz à l'été 2018. Mais Adama Traoré ne portera la tunique grenat qu'à quatre reprises.

« J'ai été un peu étonné qu'il fasse pas son trou en France, mais j'ai ma petite idée là-dessus, poursuit Hubert Velud. C'est quelqu'un qu'il faut bien entourer. Il faut savoir le manager, c'est un sensible. C'est aussi quelqu'un de très introverti. Si à Metz il était un peu isolé, cela a pu le toucher. Au TP Mazembe, nous avions un autre international malien, Salif Coulibaly, qui le couvait. Cela l'a vraiment aidé, et d'ailleurs quand Salif n'était pas là, Adama était moins à l'aise. »

A quoi tient la réussite d'un footballeur... Fantomatique durant ses années messines, Adama Traoré revit sous des cieux a priori moins hospitaliers, où il est en train d'écrire l'une des belles histoires de l'édition 2021-2022 de la Ligue des Champions.

 


>