Keylor Navas (PSG) : « Nous avons un groupe sain »

Durant les derniers matches du PSG, Kylian Mbappé et Neymar ont fait parler d’eux à travers leurs exploits, mais aussi par leurs réactions négatives lors de leurs replacements respectifs. Contre Lille, Neymar avait filé directement dans le vestiaire après avoir été relevé par Thomas Tuchel. Et pour ce qui est de Mbappé, il a expressément fuit le regard de son coach, samedi dernier lorsqu’il a quitté l’aire de jeu contre Montpellier. Des attitudes qui suggèrent que le duo n’accepte pas très bien la concurrence. Pourtant, ce n’est pas du tout le cas.

Ce mardi, Keylor Navas s’est exprimé à propos de la prestigieuse doublette en conférence de presse. Et le dernier rempart costaricien a affirmé que le comportement de ses deux coéquipiers est irréprochable : « En tant que coéquipier, je vois leur travail au quotidien, l'attitude avec laquelle ils s'entraînent. C'est une attitude de joueurs professionnels, heureux, qui profitent du partage avec leurs coéquipiers, a assuré l’ancien portier du Real Madrid. Que ce soit un jour de match ou un autre, je ne les ai jamais entendus faire un commentaire négatif de qui que ce soit. Au contraire, ils soutiennent tous les joueurs et nous convainquent qu'on va gagner. Ça nous apporte beaucoup de tranquillité. Dans le match, les joueurs ressentent des choses très différentes ce qu'on voit de l'extérieur. C'est un groupe sain, uni, avec des joueurs de très grand niveau. C'est ce qui nous apporte ce calme ».

Comme Navas, Tuchel réfute aussi tout malaise


Navas n’a pas été le seul à balayer d’un revers de la main toute idée d’un mal-être chez les deux buteurs des champions de France. Thomas Tuchel, qui l’a précédé devant les journalistes, a également affirmé qu’il n’existait absolument « aucun problème ». « Ils sont revenus de blessure et tout le monde sait que c’est absolument nécessaire qu’ils soient là. Ils sont décisifs et c’est la qualité qu’on cherche, a tonné le technicien allemand. Mais il faut retrouver l’état d’esprit et les automatismes. Et c’est pour ça que je suis heureux de la manière dont on a joué contre Montpellier. Et la sortie de Kylian, encore une fois, ce n’est pas un souci. Les deux savent qu’ils font partie de ce groupe-là et qu’on ne peut pas gagner des matchs qu’avec deux joueurs seulement ».