Juventus : Un doublé pour Rabiot, et après ?

Cela faisait 50 matches qu'il n'avait pas marqué avec la Juventus Turin. Dans le Piémont, en ce milieu de semaine, Adrien Rabiot a donc remis le couvert, et plutôt deux fois qu'une. Pour ce qui constituait surtout la première victoire des Italiens dans une poule de C1 également composée de Benfica et du PSG, l'international français s'est illustré avec deux jolis buts : une frappe sèche sous la barre et une tête sur corner parfaitement placée. De quoi savourer le tout premier doublé de sa carrière turinoise lors de cette quatrième saison en cours.


"C'est possible que ce match soit un déclic, ces deux buts peuvent m'aider, a concédé l'ancien Parisien en conférence de presse après la rencontre, lui qui n'a pas souhaité s'attarder sur ces deux faits de jeu. Je peux marquer des buts, mais vous ne parlez que de ça en Italie. Le football ce n'est pas que marquer des buts. Si vous marquez un but et que vous manquez toutes vos passes après, cela ne sert à rien." Et Rabiot de conclure : "Je suis avant tout heureux de ma prestation en générale."


Essentiel pour Max Allegri

Milieu relayeur de 27 ans, capable également de jouer en sentinelle devant la défense, Adrien Rabiot n'a jamais collectionné les buts et ce malgré une excellente frappe de balle. Sa "meilleure" saison dans ce domaine reste celle de 2015-2016, lorsqu'il avait marqué 6 fois en 42 matches avec le PSG. Son doublé inscrit mercredi soir dénote, forcément. Mais il n'a pas étonné pour autant son entraîneur Massimiliano Allegri. "Ce n'est pas absolument pas une surprise, a lâché le technicien italien en conférence de presse. C'est un joueur qui a beaucoup progressé. Il a 27 ans maintenant, c'est le meilleur âge pour passer un cap."

En lisant entre les lignes, on comprend qu'Allegri, lui non plus, n'attend pas nécessairement de Rabiot qu'il empile les buts. "Je pense qu'il a encore une marge de progression dans la verticalité et la rapidité de son jeu vers l'avant, note le coach de 55 ans. Je crois qu'il entre dans les années les plus importantes de sa carrière." Plutôt poussé vers la sortie cet été, alors que son contrat prendra fin en juin, Adrien Rabiot est malgré tout resté cette saison un pion essentiel des Bianconeri. C'est simple, Massimiliano Allegri l'a aligné dès qu'il l'a pu (7 fois sur 7, 4 forfaits). Un contexte plutôt favorable pour passer un cap, effectivement.

Le résumé de Juventus - Maccabi


>