Giroud et Chelsea, c’est bientôt fini ?

Après plus de trois mois d’attente, Olivier Giroud, profitant de l’absence de Tammy Abraham, a effectué son retour dans le onze de départ de Chelsea le 30 novembre dernier à l’occasion de la réception de West Ham en Premier League. Un match qui s’était soldé par une défaite 1-0 des Blues, et Giroud avait été remplacé après 70 minutes, à l’issue d’une prestation sans relief, avec une seule véritable occasion pour le troisième meilleur réalisateur de l’histoire des Bleus (39 buts).

Et c’est là tout le paradoxe du champion du monde, snobé par Frank Lampard à Chelsea, avec qui il n’a inscrit qu’un seul but cette saison, lors de la Supercoupe d’Europe, mais qui est systématiquement titularisé par Didier Deschamps en sélection. Lors de la dernière trêve internationale, il avait d’ailleurs marqué face à la Moldavie, pour se positionner à deux petites longueurs de Michel Platini, mais encore loin du meilleur buteur tricolore de l’histoire, Thierry Henry, et ses 51 réalisations en équipe de France.

Resté cloué sur le banc face à Aston Villa (2-1), quatre jours après le revers face aux Hammers, l’attaquant de 33 ans n’était pas dans le groupe londonien samedi dernier sur la pelouse d’Everton (défaite 3-1) et n’y sera pas non plus mardi soir (21H), pour le match décisif de Ligue des champions contre Lille. En conférence de presse lundi, Lampard a déclaré qu’il était blessé, sans préciser la nature de cette blessure.

Libéré par le TAS ?


Reverra-t-on le Chambérien sous le maillot de Chelsea, dont il est le troisième avant-centre, derrière Abraham et Michy Batshuayi ? Rien n’est moins sûr. Car celui qui n’a disputé que 191 minutes, étalées sur 5 apparitions, en Premier League, et seulement 17 minutes sur la scène européenne, contre Valence lors de la première journée de la phase de poules, pourrait enfin se voir accorder un bon de sortie. Et ce car le Tribunal arbitral du sport (TAS) a levé il y a quelques jours l’interdiction des Blues de recruter au mercato hivernal.

Une excellente nouvelle pour Giroud, puisque son départ pourrait alors être compensé. D’autant plus que Chelsea dispose de quelques liquidités. Reste à savoir où il pourra alors rebondir. La possible réunion à l’Inter avec Antonio Conte, qui l’avait fait venir dans l’ouest de Londres, semble tenir la corde. Mais chez le leader de Serie A, il serait encore promis à un rôle de remplaçant, derrière la paire Lukaku-Martinez. Crystal Palace, très intéressé selon la presse britannique, constituerait un point de chute moins prestigieux, mais il resterait dans la capitale anglaise, qu’il apprécie particulièrement, avec, surtout, un temps de jeu plus conséquent. Et comme Deschamps veut surtout qu’il en accumule en vue de l’Euro 2020…