Dans le groupe de la mort, le Real est sorti de l'enfer

Panoramic

En Ligue des Champions, le Real Madrid ne s'avouera jamais vaincu. Alors que le club espagnol n'a pas encore réussi à régler ses problèmes en championnat, il est rapidement parvenu à redresser la barre en C1. Comme une preuve supplémentaire que sur la scène continentale, les hommes de Zinedine Zidane ont le supplément d'âme nécessaire pour renverser toutes les montagnes. Ce mardi sur les coups de 21 heures, quand l'Inter jouera sa survie sur la pelouse de Mönchengladbach, le champion d'Espagne pourrait avoir son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions dans la poche. Un exploit dans ce groupe de la mort. Un miracle quand on se rappelle du très mauvais début de campagne européenne des Madrilènes.

Une entame catastrophique comme avertissement

En Ukraine, le Real Madrid va retrouver l'équipe qui lui a fait vivre un cauchemar lors de la première journée de la phase de poules (2-3). Au match aller, les Ukrainiens, privés de nombreux titulaires, avaient marqué trois buts avant la mi-temps. En deuxième période, les réalisations de Luka Modric et Vinicius n'avaient pas été suffisantes pour égaliser. Mais ils ont permis de reprendre confiance malgré le contexte très particulier. En ne jouant qu'une mi-temps, les partenaires de Karim Benzema avaient failli arracher le point du match nul. La semaine suivante, ils y sont parvenus.

A Mönchengladbach, le Real a frôlé la correctionnelle

Cette capacité à réagir au point de se surpasser avait été très utile sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach. Si le revers contre le Shakhtar avait été inquiétant, c'était à l'heure de jeu du match joué en Allemagne que le Real Madrid a vraiment touché le fond. Mené 2-0, le club qui a remporté 13 fois la compétition semblait hors-sujet et promis à une élimination précoce. Mais ce passé et une longue expérience des joutes européennes ont permis à Toni Kroos et Karim Benzema d'égaliser dans le temps additionnel (2-2). Cette séquence de six minutes entamée à la 87eme minute de la deuxième journée de Ligue des Champions a changé la destinée européenne des Madrilènes. Revenu dans la course, ils ont parfaitement abordé la double confrontation au sommet avec l'Inter Milan. Ces deux victoires leur ont permis de passer d'une potentielle élimination à une qualification imminente. Grâce à un but de Rodrygo en fin de match lors de la réception du club italien (3-2) et à l'expulsion d'Arturo Vidal qui a facilité un voyage en Lombardie qui s'annonçait compliqué sans Benzema et Ramos (0-2), le Real n'est plus qu'à trois points d'une qualification au prochain tour. Une preuve supplémentaire que même si le pensionnaire de Liga n'arrive pas à être maître de son sujet, il trouve toujours une solution pour l'emporter.

 


>