Chelsea : Un héros nommé Werner ?

Reuters
Auteur d'un énorme raté sur la pelouse du Real Madrid la semaine dernière, Timo Werner va devoir retrouver son efficacité devant le but s'il veut espérer un jour devenir le successeur de Didier Drogba à Chelsea, et remporter la Ligue des Champions. Car chaque action sera décisive pour le natif de Stuttgart mercredi soir à Stamford Bridge, où les Blues vont tenter de décrocher face au club merengue un ticket pour la finale. Arrivé en provenance de Leipzig pour 53M d'euros l'été dernier, le buteur allemand avait la lourde tâche de devenir l'attaquant titulaire de Chelsea cette saison et concurrencer Tammy Abraham et Olivier Giroud. Après des débuts compliqués, le buteur lance vraiment sa saison en octobre, avec un doublé face à Southampton puis quatre buts en quatre matchs. Mais depuis, plus rien jusqu'en février et l'arrivée de Thomas Tuchel. On pensait que l'arrivée du coach allemand pourrait relancer la confiance de son compatriote. Mais c'est en marquant des buts qu'un attaquant retrouve de la confiance et c'est bien là le principal problème de Werner, seulement auteur de 11 réalisations en 46 rencontres toutes compétitions confondues.
 

Tuchel a confiance

Une confiance que veut lui transmettre son entraîneur, interrogé en conférence de presse à la veille du match. Thomas Tuchel garde en effet espoir en son poulain : "Je sais que Timo veut absolument marquer. Nous devons accepter que les buteurs manquent parfois de grosses occasions. Ça fait partie du jeu. [...] Timo n’a pas marqué mais il a aussi une haute intensité dans son travail défensif. Pour lui, ça viendra avec un temps d’adaptation, lorsqu’il aura plus de confiance en lui." Une confiance de la part de son coach qui continue de l'aligner pour tout le travail qu'il effectue. Car si l'attaquant ne marque pas, il participe défensivement, avec un gros volume de jeu, et presse sans arrêt ses adversaires, ce qui permet notamment des récupérations de balle pour ses coéquipiers. Un pressing organisé et en partie appris avec son ancien coach Julian Nagelsmann, qui en a fait une spécialité de Leipzig.

Imiter Torres


Et si Timo Werner s'inspirait d'un ancien joueur de Chelsea, lui aussi en difficulté avant d'être décisif ? Un certain Fernando Torres, qui était à la peine chez les Blues mais avait marqué en demi-finale retour de Ligue des Champions face au Barça en 2012, un but qui qualifia Chelsea pour la première finale de coupe d'Europe de son histoire. Réponse mercredi soir sur la pelouse de Stamford Brigde.

Tuchel pas inquiet des occasions manquées par Werner


>